Validité diagnostique des principaux tests cliniques du genou traumatique ou rhumatismal


beach blue sky cheerful clouds
Étudiants kinés venant d’apprendre que les 3/4 des tests du genou ne tombent pas à l’examen. Photo de Artem Beliaikin sur Pexels.com

On va dire que, pris isolément, à part le Lachman et l’Ottawa Knee rule, aucun test n’est sérieux sur ce qu’il promet. Petite lueur d’espoir : il est probable qu’un kiné un peu spécialisé dans le domaine, en multipliant les tests et en utilisant son appendice nasal, ne passe pas trop à côté des principaux troubles.

Cette note est une mise à jour de ce qui commence à être bien établi aujourd’hui, dans la lignée des tests de l’épaule, des sacro-iliaques (note originelle publiée le Vendredi 20 Janvier 2017).

Elle est basée sur les ratios de vraisemblance, indicateurs de la validité d’un test, permettant de mettre en évidence avec confiance ou non la présence ou l’absence d’une altération de l’intégrité d’un élément anatomique ou d’une fonction du genou. 

Vous trouverez en fin de note le lien vers le PDF regroupant les différents tests glanés çà et là depuis quelques années.

Les références bibliographiques complètes sont dans le dossier « du DIAGNOSTIC au TRAITEMENT » de ce même blog.

Le point de départ était une recherche documentaire structurée menée dans cinq bases de données jusqu’en janvier 2016. La qualité méthodologique avait été évaluée à l’aide de l’AMSTAR. 

La validité clinique était essentiellement comparée aux gold standards de l’arthroscopie ou de l’IRM. 

Résultats : 

  • Dix-sept examens ont été inclus avec un score moyen AMSTAR de 5,5 ± 2,3. (voir comment le calculer) 
  • Sur la base de six revues systématiques, seul le test de Lachman pour les lésions du LCA est diagnostiquement valide lorsqu’il est individuellement réalisé. 
  • Basé sur deux revues systématiques, l’Ottawa Knee Rule est un outil de dépistage valide pour les fractures du genou. 
  • Sur la base d’une revue systématique, les critères EULAR avaient une probabilité post-test de 99% pour le diagnostic d’une gonarthrose. 
  • Sur la base de deux revues systématiques, un examen physique complet effectué par un professionnel de santé qualifié a été jugé valide pour le diagnostic d’un croisé antérieur, postérieur, pour les blessures méniscales ainsi que pour les lésions cartilagineuses. 

Conclusions : 

Lorsqu’ils sont effectués isolément, les tests cliniques habituels sont rarement capables de diagnostiquer ou d’exclure une atteinte spécifique du genou, sauf pour le Lachman. 

Il existe des preuves de faible qualité concernant la validité de la combinaison des éléments de l’anamnèse et des tests physiques. 

Commentaires  : 

J’ai cumulé les résultats de Décary et al avec ceux obtenus auprès d’autres articles, en espérant ne pas m’être planté dans les retranscriptions… 

Cleland donne dans son bouquin une interprétation de ces RV en fonction de leur pertinence, que j’ai traduit en couleurs, du rouge au vert en passant par l’orange et le  jaune en fonction de la qualité du test et en me servant de son échelle. 

Sans titre

Il la tire d’un article : 

Jaeschke R, Guyatt GH, Sackett DL. Users’ guides to the medical literature. III. How to use an article about a diagnostic test. B. What are the results and will they help me in caring for my patients? The Evidence-Based Medicine Working Group. JAMA. 1994 Mar 2;271(9):703-7, disponible ici 

Le PDF à télécharger

Validité diagnostique des principaux tests cliniques du genou traumatique ou rhumatismal. vendredi 24 avril 2020


Références bibliographiques : 

Simon Décary, Philippe Ouellet, Pascal-André Vendittoli, Jean-Sébastien Roy, François Desmeules. Diagnostic validity of physical examination tests for common knee disorders: An overview of systematic reviews and meta-analysis. Physical Therapy in Sport. Volume 23, January 2017, Pages 143–155 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s