Le long fléchisseur de l’hallux de la danseuse


 

Posterior_compartment_of_leg_-_flexor_hallucis_longus
Pour mémoire… Tout sauf un petit muscle. By Polygon data were generated by Database Center for Life Science (DBCLS)[2] – Polygon data are from BodyParts3D[1], CC BY-SA 2.1 jp, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=87827368
Les souffrances du long fléchisseur de l’hallux est l’une des affections les plus courantes de la cheville et du pied chez les danseurs, en raison de la forte demande de mouvements de danse exécutés dans une amplitude de mouvement extrême en flexion plantaire et en dorsiflexion. 

Les objectifs de cette étude étaient de déterminer les différences bilatérales entre l’épaisseur et la section transversale de ce muscle chez les danseurs, d’établir les différences possibles entre les modalités de danse, et d’analyser s’il existe une corrélation entre les mesures réalisées à l’échographie et les performances selon le type de danse. 

Matériel et méthodes

Un échantillon de 50 danseuses pré-professionnelles à plein temps (29 danseuses classiques et 21 danseuses contemporaines) a été inclus dans l’étude. 

L’épaisseur et la section transversale du muscle flexor hallucis longus ont été évaluées pour les deux membres à l’échographie. 

spinning ballerina
Photo de Beto Franklin sur Pexels.com

L’amplitude de mouvement de la première articulation métatarsophalangienne a été mesurée en flexion plantaire maximale de la cheville, l’équilibre a été mesuré en position unilatérale sur la pointe du pied.

L’endurance a été évaluée par un test de fatigue modifié de l’extension unipodale en charge. 

Le saut a été utilisé pour évaluer la performance du saut vertical, en bilatéral. 

Résultats : 

Aucune différence significative n’a été enregistrée entre les membres dominants et non dominants pour chaque variable, dans les deux groupes. 

Les danseuses de danse contemporaine ont montré une plus grande épaisseur et une plus grande surface de section transversale du long fléchisseur de l’hallux que les danseuses classiques. 

Les résultats obtenus par les danseuses classiques étaient meilleurs lors des tests d’équilibre, pour l’endurance, l’amplitude de mouvement de la méta-tarso-phalangienne de l’hallux et le saut, par rapport aux danseurs contemporains. 

Conclusion : 

Une symétrie bilatérale a été identifiée dans toutes les variables pour les deux groupes. La taille du long fléchisseur de l’hallux et les performances peuvent être influencées par le type de danse pratiquée.


Références bibliographiques 

espagneBlanca De-la-Cruz-Torres, Irene Barrera-García-Martín, Mónica De la Cueva-Reguera, María Bravo-Aguilar, María Blanco-Morales, Emmanuel Navarro-Flores, Carlos Romero-Morales, Vanesa Abuín-Porras. Does Function Determine the Structure? Changes in Flexor Hallucis Longus Muscle and the Associated Performance Related to Dance Modality: A Cross-Sectional Study. Medicina (Kaunas). 2020 Apr 16;56(4):E186. doi: 10.3390/medicina56040186.

(Article en accès libre) 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s