Canal carpien : 1 séance de kiné pour éviter la chirurgie


person holding white and red medication pills
Photo de Anna Shvets sur Pexels.com

La CNAM va devoir réévaluer sa prise en charge du canal carpien en kinésithérapie si elle veut faire des économies…de chirurgie.

Une vidéo de l’APTA à lire en préalable pour prendre connaissance de l’état des preuves sur le  sujet ?

Sans titre

Question : 

Chez les personnes atteintes du syndrome du canal carpien qui sont sur la liste d’attente pour une consultation chirurgicale, un parcours de soins dirigé par un thérapeute et comprenant l’éducation, la pose d’attelles et des exercices réduit-il la nécessité d’une opération et améliore-t-il les résultats pour le patient ?

Conception : 

Un essai contrôlé randomisé multicentrique avec répartition cachée, évaluation en aveugle et analyse en intention de traiter.

Participants : 

Cent cinq personnes atteintes du syndrome du canal carpien confirmé par électro-diagnostic, inscrites sur une liste d’attente pour une consultation chirurgicale et recrutées dans quatre hôpitaux publics en Australie.

Interventions : 

Le groupe expérimental (n = 52) a bénéficié d’une seule séance de groupe d’éducation, d’attelles et d’exercices de glissement des nerfs et des tendons. 

Le groupe témoin (n = 53) a continué à figurer sur la liste d’attente sans soins supplémentaires.

Mesures des résultats : 

Les principales mesures de résultats étaient le passage à la chirurgie à 24 semaines, l’échelle de notation globale du changement (GROC) et la satisfaction des patients. 

Les résultats secondaires comprenaient la gravité des symptômes et la limitation fonctionnelle.

Résultats : 

À 24 semaines, la conversion à la chirurgie était de 59 % dans le groupe expérimental et de 80 % dans le groupe témoin (différence de risque -0,21 IC95 %[-0,38 à -0,03].

Davantage de participants du groupe expérimental ont constaté une amélioration à 6 semaines (20 % contre 4 % ; différence de risque 0,15 IC95 %[-0,03 à 0,28] mais pas à 24 semaines (24 % contre 10 % ; différence de risque 0,14 IC95 %[-0,01 à 0,29]. 

Il a également été estimé que l’intervention était bénéfique sur certaines mesures de satisfaction, de gravité des symptômes et de limitation fonctionnelle. 

Les estimations des bénéfices de l’étude sont assorties d’une certaine incertitude, ce qui rend incertain le fait de savoir si une population plus large de personnes en attente d’une opération du canal carpien considérerait que les bénéfices rendent l’intervention intéressante. 

Aucun effet indésirable grave n’a été signalé.

Conclusions 

Un protocole préalable dirigé par un thérapeute peut réduire le recours à la chirurgie du canal carpien et augmenter la satisfaction perçue chez des personnes en attente de chirurgie. 


Références bibliographiques 

australieKarina J Lewis, Michel W Coppieters, Leo Ross, Ian Hughes, Bill Vicenzino , Annina B Schmid. Group Education, Night Splinting and Home Exercises Reduce Conversion to Surgery for Carpal Tunnel Syndrome: A Multicentre Randomised Trial. J Physiother. 2020 Apr 11;S1836-9553(20)30024-2. doi: 10.1016/j.jphys.2020.03.007. 

(Article en accès libre)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s