La chaussure anti-fasciite plantaire


Sans titre
Illustration provenant de l’article

Je devrais arrêter de parler d’épine calcanéenne, comme de coup du lapin, comme de becs de perroquet, …comme, …. mais je ne devrais pas plus évoquer la fasciite plantaire, puisque l’inflammation de l’aponévrose plantaire… ?

On va garder le diagnostic pointu du XXI° siècle, puisque qu’on s’est aperçu que les Tamalous ont toujours Bobola comme capitale : donc aujourd’hui on évoque le traitement de la talagie 🙂 

Il me semble que, suivant souvent le trajet du nerf tibial, ces douleurs pourraient être en fait des névralgies avec l’inconvénient pour les patients un peu lourds et pas trop bien chaussés de comprimer à chaque pas le nerf sensibilisé. Comme je n’ai pas plus de preuves pour avancer cette hypothèse, j’en reste là. 

La chaussure évoquée dans cet article tient compte de cette hypothèse : un coussin d’air qui s’interpose entre le nerf et le sol aux deux moments critiques de la marche, attaque du talon et déroulement du pied. Les auteurs la comparent à un traitement de physiothérapie combinée à des ondes de chocs (ODC).

Méthodes : 

Une revue rétrospective des dossiers de 40 patients diagnostiqués avec une fasciite plantaire a été effectuée. 

Le groupe 1 a porté une chaussure à double coussin d’air pendant 2 mois, et le groupe 2 a suivi une physiothérapie combinée aux ODC une fois par semaine sur une période de 4 semaines. 

Indicateur 

Le score Foot Function Index (FFI) a été recueilli lors de la visite initiale, 1 mois et 2 mois plus tard.

Résultats  

Il y avait 25 patients dans le groupe 1 et 15 patients dans le groupe 2. 

  • Le FFI avant le traitement était de 62,6 pour le groupe 1 et de 50 pour le groupe 2 (différence non significative). 
  • Le FFI 1 mois après le traitement était de 45,6 pour le groupe 1 et de 35,7 pour le groupe 2. 
  • Le FFI 2 mois après le traitement était de 35 pour le groupe 1 et de 43,1 pour le groupe 2. 
  • Dans les deux groupes 1 et 2, le FFI de suivi était significativement amélioré par rapport au FFI initial (p < 0,05) et il n’y avait pas de différences significatives entre deux groupes (p > 0,05).

Conclusions des auteurs : 

La double chaussure à coussin d’air peut être considérée comme une option thérapeutique alternative pour le traitement non invasif de la fasciite plantaire à un stade précoce.


Références bibliographiques 

coreedusudS S Eun, S Chachan, S H Lee. Effectiveness of a Double Air-Cushioned Shoe Compared With Physiotherapy in the Treatment of Plantar Fasciitis. Biomed Res Int. 2020 Apr 2;2020:9468302. doi: 10.1155/2020/9468302. 

Article en accès libre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s