Intervenir précocément en soins intensifs, c’est mieux


aider ambulance architecture batiment
Photo de Pixabay sur Pexels.com

La faiblesse acquise en unité de soins intensifs est associée à des déficiences importantes de la structure et des fonctions corporelles, à une limitation des activités et à une restriction de la participation.

Quel stagiaire kiné ne s’est pas posé la question de son utilité comparée aux autres professions de santé gravitant autour du patient ?

Selon le résumé de cette étude, les interventions de réadaptation précoces (mobilisation précoce et/ou stimulation électrique neuro-musculaire) réduisent l’incidence de ces déficiences, limitations et restriction futures chez les patients gravement malades et militent en faveur d’une physiothérapie précoce.

9 études contrôlées randomisées portant sur 841 patients ont été incluses dans l’analyse finale. 

A noter que, bien que les résultats soient cohérents dans les populations analysées, de larges intervalles de confiance militent en faveur d’essais mieux conduits pour valider les conclusions.


Références bibliographiques 

canadaDavid E Anekwe, Sharmistha Biswas, André Bussières, Jadranka Spahija. Early Rehabilitation Reduces the Likelihood of Developing Intensive Care Unit-Acquired Weakness: A Systematic Review and Meta-Analysis. Physiotherapy. 2020 Jun;107:1-10. doi: 10.1016/j.physio.2019.12.004. 

 

Un commentaire

  1. Merci pour vos articles. Le lien de celui-ci ne semble pas/plus fonctionner… Bonne semaine Sportivement 

    Envoyé depuis Yahoo Mail pour Android

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s