Stimulation trans-crânienne par courant continu et maladie de Parkinson


arriere plan noir cerveau gros plan guirlandes lumineuses
Photo de David Cassolato sur Pexels.com

La stimulation transcrânienne par courant continu (STCC) est une méthode peu coûteuse de stimulation cérébrale non invasive. Elle pourrait devenir un outil clinique pour la maladie de Parkinson (MP). 

Selon les auteurs, la STCC dirige, par l’intermédiaire d’électrodes posée sur le cuir chevelu, un courant électrique constant de faible amplitude (généralement entre 1 et 2 mA), qui s’est avéré moduler l’excitabilité dans les zones corticales et sous-corticales du cerveau. 

Le dispositif induit à l’anode une augmentation de l’excitabilité neuronale et à la cathode entraîne une réduction de cette excitabilité. 

Il peut également moduler l’apport d’oxygène aux zones corticales et sous-corticales et la force des synapses neuronales (?), déclenchant ainsi des processus de plasticité. 

Dans la MP, il augmente les niveaux de dopamine extra-cellulaire dans le striatum et inhibe les neurones GABAergiques (?). 

Il pourrait favoriser les bénéfices sur la fonction motrice et, dans une moindre mesure, sur la cognition chez les personnes atteintes de la maladie de Parkinson.

Ca, c’est ce qu’on dit quand on veut vendre le matériel.

Cette revue systématique propose de voir ce que cela donne en étant combinée avec d’autres modalités d’intervention, telles que l’entraînement physique et cognitif. Les résultats sont mitigés. 

Dix-sept études ont été incluses. Elles portaient sur des échantillons de petite taille, avec des protocoles variés. Elles suggèrent que des effets synergiques peuvent être obtenus pour la cognition, la fonction des membres supérieurs, la démarche/mobilité et la posture.

Conclusion : 

Va falloir attendre encore pour savoir si ça vaut le coup de bricoler votre vieil appareil d’électro et pas se presser quand on voudra vous vendre une version high-tech au Mondial de la Rééducation.

Surtout que si vous n’êtes pas docteur, peut être vous n’avez pas le droit d’utiliser ce joujou. Mais vous connaissez une profession de santé qui a utilisé le courant continu autant que nous ?

Ca se trouve, on peut même en profiter pour faire une petite ionis’ avec de la dopamine 🙂  


Références bibliographiques 

bresilVictor Spiandor Beretta, Núbia Ribeiro Conceição, Priscila Nóbrega-SousaDiego Orcioli-SilvaLuana Karla Braz Fonseca DantasLilian Teresa Bucken GobbiRodrigo Vitório. Transcranial Direct Current Stimulation Combined With Physical or Cognitive Training in People With Parkinson’s Disease: A Systematic Review. J Neuroeng Rehabil. 2020 Jun 15;17(1):74. doi: 10.1186/s12984-020-00701-6.

Article en accès libre.