Électrolyse per-cutanée du supra-épineux : mieux que le dry needling sur le long-terme


jcm-09-01837-g001
Photo provenant de l’article

Encore une étude ibérique en faveur d’une électrothérapie percutanée sur le lieu de la douleur. Moi qui doute fortement de ce procédé, je vais finir par avaler mon chapeau 🙂 Bien sûr, si je voulais critiquer à tout prix, je dirais comme toujours qu’il manque un troisième groupe, celui auquel on ne fait rien…

Je serais curieux de voir la comparaison entre une électrothérapie ponctuelle sans effraction cutanée et avec. Pour quelle raison le fait de piquer (donc de traumatiser) en intra-dermique et intra-musculaire serait plus avantageux ? Parce que, comme les piqûres de moustique, on se rappelle longtemps après la séance de l’endroit de la piqûre ?

Population-cible

Adultes entre 25 et 60 ans, diagnostiqués comme souffrant d’une tendinopathie du supra-épineux parce qu’ils présentent  un test Hawkins–Kennedy positif, un arc douloureux lors de l’abduction, un tendon du supra-épineux plus épais (?) sans rupture, une douleur à la pression (2 kg/cm2) à l’insertion du tendon sur l’humérus.

Posologie 

Une séance par semaine pendant quatre semaines. 

Procédure 

Une électrolyse per-cutanée est réalisée à l’aide d’un dispositif EPTE® (Ionclinics & Deionic S.L., Valence, Espagne) à une intensité de 350 μA pendant 1.2 min. 

Elle est appliquée sur la zone lésée du tendon du supra-épineux, localisée par échographie (Voluson 730 pro, General Electric®, Boston, MA, Massachusetts, USA). Le patient est en décubitus, avec l’épaule à traiter en rotation médiale. 

Après stérilisation de la peau à l’alcool isopropylique, un gel est appliqué entre le transducteur échographique et la peau sur la projection anatomique du tendon du supraspinatus. 

L’aiguille est insérée en direction du tendon du supra-épineux à un angle de 80°. 

Cette prise en charge vient en complément d’exercices en actif excentrique à l’aide de bandes élastiques.

Validité 

BoussoleComparativement à une prise en charge en dry needling des points-gâchettes de l’épaule (voir dans l’article, mais il ne s’agit pas de la même zone ni forcément du même muscle (trapèze entre autres), immédiatement après les séances et aussi sur un an, il existe des différences significatives en faveur de l’électrolyse per-cutanée. 


Références bibliographiques 

espagneManuel Rodríguez-Huguet, Jorge Góngora-Rodríguez, Pablo Rodríguez-Huguet, Alfonso Javier Ibañez-Vera, Daniel Rodríguez-Almagro, Rocío Martín-Valero, Ángeles Díaz-Fernández, Rafael Lomas-Vega. Effectiveness of Percutaneous Electrolysis in Supraspinatus Tendinopathy: A Single-Blinded Randomized Controlled Trial. J Clin Med. 2020 Jun 12;9(6):E1837. doi: 10.3390/jcm9061837.

(article en accès libre) 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s