Proposition de traiter la maladie de Dupuytren avec des ondes de chocs


main-Dupuytren

Je pose ça là en précisant bien qu’il s’agit d’une étude portant sur un cas et en rappelant que rien n’indique actuellement que ce traitement soit utile en général. Il est faisable et comme dirait l’autre «ça ne mange pas de pain» de le faire (4 séances). Pas sûr que ça casse quatre pattes à un canard pour autant. Peut être que le patient est mieux chez le kiné qu’au café et comme disait ma grand-mère «si ça fait pas de bien, ça ne fait pas de mal», encore que ce n’est pas en un cas qu’on peut le démontrer.

Un homme de 79 ans avec des antécédents de 4 ans d’altération de la fonction de la main gauche et de douleurs dues à la maladie de Dupuytren (MD) avec faiblesse et déformations de flexion du majeur et de l’annulaire. Il n’a jamais été traité auparavant pour cette déficience.

Diagnostic : 

Le diagnostic est basé sur des caractéristiques cliniques et des images échographiques.

Interventions : 

Quatre séances hebdomadaires avec 1400 impulsions de 3 bars chacune, 12 Hz.

Indicateurs :

Les limitations des activités de la vie quotidienne ont été analysées à l’aide du DASH et du Michigan Hand Outcome Questionnaire (MHQ) au départ, après quatre séances d’ondes de choc radiales et après un suivi de 4 mois. 

dupuytrenRésultats : 

L’analyse des données a montré une réduction significative des difformités de la main et une amélioration des performances de la vie quotidienne. Les effets se sont poursuivis lors du suivi après 4 mois.

Conclusion : 

Ce rapport de cas démontre la faisabilité des ondes de chocs dans ce cas de figure. Ce traitement peut être réalisé par un kinésithérapeute à moindre coût par rapport à la chirurgie (aponévrectomie) ou la rhumatologie (aponévrotomie à l’aiguille). 

A essayer ?


Références bibliographiques 

italieStefano Brunelli, Cinzia Bonanni, Marco Traballesi, Calogero Foti. Radial Extracorporeal Shock Wave Therapy: A Novel Approach for the Treatment of Dupuytren’s Contractures: A Case Report. Medicine (Baltimore). 2020 Jun 12;99(24):e20587. doi: 10.1097/MD.0000000000020587.

(Article en accès libre)

Un commentaire

  1. J’utilise les ondes de choc depuis une dizaine d’années et j’avoue que j’ai essayé sur une maladie de Dupuytren avec de bons résultats ainsi que sur des doigts a resseau .

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s