Powerplate ® et syndrome fémoro-patellaire 


pro5-femme-profile-zdl4QpD

La grande mode des plateformes vibrantes est passée. Peut être que la vôtre, achetée sur un coup de folie, prend la poussière au fond du cabinet ou devant la télé de votre grand-mère ? Vous allez pouvoir la faire briller à nouveau : c’est mieux de la mettre en marche quand vos patients souffrent de syndrome fémoro-patellaire que de faire les mêmes exercices plate-forme éteinte. Comme quoi.

Le but de cette étude était de déterminer les effets de l’ajout de vibrations du corps entier (verticales, fréquence de vibration de 40 Hz, avec une amplitude de 2 à 4 mm) à un protocole d’exercice pour la douleur et l’invalidité chez les adultes souffrant de douleurs fémoro-patellaires.

Méthodes : 

Un essai clinique randomisé a été conçu, où 50 sujets ont été répartis au hasard soit dans un groupe d’exercice couplé à la vibration du corps entier, soit dans un groupe de contrôle. 

Le groupe expérimental a effectué 12 séances supervisées d’exercices de renforcement des hanches, des genoux et du tronc sur une plateforme vibrante 3 fois par semaine pendant 4 semaines.

Le groupe témoin a suivi le même protocole mais sans stimuli vibratoires.

Les différences dans les mesures des résultats ont été explorées en utilisant une analyse de variance.

Indicateurs :

La douleur, la fonction du genou (questionnaire d’auto-évaluation) et l’amplitude des mouvements ainsi que la fonctionnalité des membres inférieurs ont été évaluées au départ et à 4 semaines. 

Procédures :

Voir leur illustration dans l’étude.

Résultats : 

Des différences statistiquement significatives ont été constatées après l’intervention en faveur du groupe expérimental dans la comparaison entre les groupes et dans l’interaction du groupe expérimental avant et après le traitement en termes de perception de la douleur (p = 0,000) et de scores de résultats fonctionnels (p = 0,000).

Conclusion : 

Un programme de 4 semaines d’exercices de vibration du corps entier réduit l’intensité du niveau de douleur et améliore la fonctionnalité des membres inférieurs chez les patients souffrant de douleurs fémoro-patellaires et est plus efficace que l’exercice seul pour améliorer la douleur et la fonction à court terme.


Références bibliographiques 

espagneAngel Yañez-Álvarez, Beatriz Bermúdez-Pulgarín, Sergio Hernández-Sánchez, Manuel Albornoz-Cabello. Effects of exercise combined with whole body vibration in patients with patellofemoral pain syndrome: a randomised-controlled clinical trial. BMC Musculoskelet Disord. 2020 Aug 28;21(1):582. doi: 10.1186/s12891-020-03599-2.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s