Des thrusts cervico-thoraciques et de l’électrothérapie per-cutanée : le cocktail percutant pour les épaules douloureuses


Sans titre

Cette étude s’est donnée pour but de comparer les effets conjoints de la manipulation vertébrale et de l’électrothérapie à l’aide d’aiguilles de dry needling implantées dans les muscles scapulaires par rapport à l’emploi conjoint de la mobilisation passive sans thrust, des exercices et de l’application de courant interférentiels sur la douleur et le handicap chez les patients atteints du syndrome de douleur sous-acromiale.

Conception : 

Essai randomisé, en simple aveugle, multicentrique.

Méthodes : 

Les sujets scapulalgiques ont été randomisés dans le groupe expérimental (n=73) ou le groupe témoin (n=72). L’examinateur est en aveugle du groupe.

Indicateurs :

  • Indice de douleur et d’invalidité de l’épaule (SPADI) et EVA.
  • Évaluation globale du changement (GROC) et prise de médicaments. 

Suivi à 2 semaines, 4 semaines et 3 mois.

Posologie :

6 semaines de traitement. 2 séances par semaine.

Procédure :

Thrusts de C4 à T9 et des 1° à 3° côtes. 20 minutes d’électrostimulation per-cutanée ciblant 8 points-gâchettes à la localisation pré-définie pour tous les participants. En option, placement d’autres aiguilles de DN dans les spinaux & la région scapulaire, en fonction du diagnostic du praticien. 

Résultats : 

Après 3 mois, le groupe expérimental a connu une réduction plus importante de la douleur à l’épaule et de l’invalidité (P<0,001) par rapport au groupe contrôle. 

L’ampleur de l’effet était importante en faveur du groupe expérimental. 

À 3 mois, une plus grande proportion de patients ont obtenu un résultat positif (GROC≥+5) et ont arrêté de prendre des médicaments (P<0,001).

Conclusion : 

La manipulation cervico-thoracique et des côtes supérieures, combinée au DN, a entraîné une réduction plus importante de la douleur, du handicap et de la prise de médicaments que la mobilisation des articulations périphériques et des tissus mous, l’exercice et le courant interférentiel chez les patients scapulalgiques. Ces effets ont été maintenus à 3 mois. 


Références bibliographiques 

usaespagneJames Dunning, Raymond Butts, César Fernández-de-Las-Peñas, Suzanne Walsh, Christopher Goult, Brandon Gillett, Jose L Arias-Buria, Jodan Garcia, Ian A Young. Spinal Manipulation and Electrical Dry Needling in Patients With Subacromial Pain Syndrome: A Multicenter Randomized Clinical Trial. J Orthop Sports Phys Ther. 2020 Aug 28;1-46. doi: 10.2519/jospt.2021.9785. Online ahead of print.

Article en accès libre en cliquant sur le lien du titre. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s