Points-gâchettes : est-ce que des étudiants en kinésithérapie peuvent les trouver ?


arme arme a feu arme de poing brouiller

Cette étude, réalisée dans un institut de physiothérapie brésilien, s’est attachée à déterminer la fiabilité inter et intra-expérimentateur des étudiants dans l’identification et la classification des points-gâchettes des muscles de l’épaule de sujets asymptomatiques et symptomatiques d’une scapulalgie unilatérale, lors d’une journée d’évaluation.

Population-cible

Scapulalgiques unilatéraux ou non scapulalgiques.

Examinateurs

Sans expérience clinique (un étudiant en fin de cycle, un jeune diplômé, brieffés par un chibani).

Procédure

Deux examinateurs, aveugles aux conditions cliniques des sujets, ont évalué bilatéralement la présence de points-gâchettes (présents ou absents) dans 6 muscles de l’épaule et les ont classés (latents ou actifs) du côté affecté du groupe symptomatique. Chaque examinateur a effectué la même évaluation deux fois dans la même journée, de façon standardisée :

L’examinateur demande au patient si l’appui sur les points-gâchettes supposés est douloureux. Dans l’affirmative il demande si la douleur est aussi projetée dans un autre endroit. Si oui, il demande si cela correspond à la scapulalgie habituelle. Dans ce cas, le point-gâchette est considéré comme actif; si la douleur n’est que localisée à l’appui, il est déclaré latent, passif.

Fiabilité

BoussoleEn intra-examinateur elle était bonne à très bonne du côté non symptomatique (PABAK entre 0,61 et 0,85), modérée à très bonne du côté symptomatique (PABAK entre 0,38 & 0,92). Quasi idem dans le groupe asymptomatique.

En inter-examinateurs; elle était bonne à très bonne du côté non symptomatique (PABAK entre 0,46 et 0,85), modérée à bonne du côté symptomatique  (PABAK entre 0,46 et 0,7). Les résultats sont comparables chez les patients asymptomatiques. 

Conclusions :

La fiabilité intra-examinateur est acceptable dans la pratique clinique pour identifier et classer les points-gâchettes. Cependant, la fiabilité entre examinateurs s’est avérée fiable uniquement pour les identifier, le côté symptomatique présentant des valeurs de fiabilité plus faibles.

Pas ridicule, donc.


Référence bibliographique :

Nascimento JDSD, Alburquerque-Sendín F, Vigolvino LP, Oliveira WF, Sousa CO. Inter and intraexaminer reliability in identifying and classifying myofascial trigger points in shoulder muscles. Arch Phys Med Rehabil. 2017 Jul 24. pii: S0003-9993(17)30486-0. doi: 10.1016/j.apmr.2017.06.020. Article en pré-publication.

Résumé disponible en ligne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s