Lombalgie : plus on les examine, plus ils sont malades


homme etre assis heureux sourire
Photo de Jonathon Burton sur Pexels.com

Depuis 1999 au Danemark, les autorités sanitaires recommandent une intervention précoce pour les patients souffrant de lombalgies dans le cadre des soins primaires afin de prévenir la chronicité. Cette intervention doit se concentrer sur les stratégies de traitement actif, le pronostic favorable de la lombalgie et les conseils sur le retour aux activités normales. 

Il est également recommandé que les patients souffrant de lombalgie soient, dans une large mesure, pris en charge et traités dans le cadre des soins primaires, et que le parcours de traitement comprenne souvent une évaluation et un traitement de physiothérapie en premier abord. 

Ceci a déclenché le développement d’un programme d’examen étendu de la lombalgie dans la pratique danoise de la physiothérapie. 

Le programme d’examen étendu (EES) est plus complet qu’un examen normal et consiste en un examen initial approfondi d’une heure et jusqu’à trois consultations de suivi facultatives avec des physiothérapeutes spécialement formés. 

L’EES sert plusieurs objectifs :

  • Aider le médecin généraliste dans l’évaluation clinique des patients souffrant de lombalgie complexe, lui permettant ainsi de prendre une décision éclairée sur une stratégie de traitement appropriée et/ou une orientation ultérieure. 
  • Répondre aux recommandations pour une intervention précoce auprès des patients souffrant de lombalgie dans le cadre des soins primaires, ce qui est censé prévenir le développement de la chronicité et maintenir la participation des patients au marché du travail. 
  • Donner aux patients une clarification et une compréhension individuelles de leur situation et à leur fournir des outils d’auto-gestion.

Le contenu de l’EES a été mis à jour en 2011 pour inclure le dépistage des facteurs de risque bio-psycho-sociaux ainsi que d’autres mesures de résultats pertinentes rapportées par les patients. 

L’EES actualisée n’a jamais été formellement évaluée, et on ne sait donc pas dans quelle mesure les bons patients sont orientés vers le système et comment l’utilisation des soins de santé et les congés de maladie diffèrent entre les patients de la EES et ceux qui vont bêtement «chez le kiné». 

C’est le but de cette étude. 

Méthodes : 

Des données provenant de trois cohortes ont été incluses, une couvrant l’EES et deux couvrant la kiné «standard». 

Des données de base ont été recueillies par questionnaire et un suivi de 78 semaines a été effectué dans les registres danois. 

Les patients ont été stratifiés en fonction de leur profil de risque par l’outil STarT Back, et des analyses de régression ont été utilisées pour analyser l’utilisation des soins de santé et les congés de maladie.

Résultats et conclusion : 

Un total de 746 patients EES et 361 en «standard» ont été inclus. 

Les patients EES ont pris plus souvent des congés de maladie et se sont caractérisés par une plus longue durée de douleur et une plus grande invalidité que les patients « kiné basique ». 

La probabilité de soins secondaires a doublé chez les patients EES présentant un profil de risque élevé et ils ont montré une tendance à un degré plus élevé de congé de maladie.

Ces conclusions peuvent être le résultat de critères d’orientation vagues, d’un manque d’outils de dépistage appropriés ou d’un suivi inadéquat.

Toujours est-il que la bonne solution reste la plus simple 😀


Références bibliographiques 

danemarkCecilie Rud Budtz, Lars Morsø, Janus Nikolaj Laust Thomsen, David Häyrup Christiansen The effects of the extended physiotherapy examination scheme for patients with low-back pain. Dan Med J. 2020 Nov 4;67(12):A06200474.

Article en accès libre en cliquant sur le lien du titre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s