Doit-on sortir les ultrasons du placard ? Peut-être dans le cadre de la SPA


Photo de Ketut Subiyanto sur Pexels.com

Objectif 

Evaluation de l’efficacité des ultrasons, combinés à l’exercice, chez les patients atteints de spondylarthrite ankyosante (SPA) pendant 8 semaines

Essai randomisé, en double aveugle, en groupes parallèles, contrôlé par placebo.

L’étude s’est déroulée à l’hôpital affilié de Hongqi de l’université de médecine de Mudanjiang (Mudanjiang, Chine).

62 personnes atteintes de SPA : 57 inclus dans l’étude

Méthode

Les participants ont été répartis au hasard dans l’un des deux groupes :

(1) le groupe d’intervention exercice et ultrasons

(2) le groupe de contrôle exercice et ultrasons sous placebo, sans sonde active

Les mesures comprenaient

(1) the numerical rating scale (NRS)

(2) the Bath ankylosing spondylitis metrology index (BASMI)

(3) the Bath ankylosing spondylitis disease activity index (BASDAI)

(4)  the Bath ankylosing spondylitis functional index (BASFI)

(5) the ankylosing spondylitis quality of life (ASQoL)

Les mesures ont été réalisées au départ et à la fin des 4ème et 8ème semaines.

Résultat

Les US et l’exercice ont montré une plus grande efficacité que les US placebo et l’exercice pour diminuer les scores du NRS, jour et nuit, du BASMI, du BASDAI, du BASFI et de l’ASQoL, à la fin des 4 et 8 semaines de traitement.

Conclusion

L’étude a démontré que 8 semaines de thérapie par ultrasons et d’exercices physiques étaient efficaces chez les patients atteints de spondylarthrite ankylosante.

Je n’ai eu accès qu’au résumé de cette étude chinoise.

Une autre étude américaine randomisé en double aveugle (52 patients divisés en deux groupes) avait eu les mêmes conclusions en 2016.

Application clinique

Le protocole américain utilisait une tête de 5 cm2, fréquence 1 MHz, intensité 1,5 watt/cm2, avec une durée de 15 min sur un total de 10 séances sur 6 semaines. L’application se faisait des lents mouvements circulaires, en utilisant la tête du transducteur sur les deux côtés de la colonne cervicale, thoracique et lombaire au niveau paravertébral.

Le programme d’exercices contenait des exercices posturaux, des exercices de renforcement musculaire au niveau cervical, thoracique et lombaire, et des étirements des extenseurs du rachis, des muscles ischio-jambiers, des muscles pelviens ainsi que des exercices respiratoires.

Références bibliographiques

chineSun YY, Cui HJ, Dong JN, Sun P, Meng QX. Randomized, Controlled Trial: Efficacy of Ultrasound and Exercise in Patients With Ankylosing Spondylitis. Altern Ther Health Med. 2018 Jul;24(4):30-34. PMID: 29477133.

turquieŞilte Karamanlioğlu D, Aktas I, Ozkan FU, Kaysin M, Girgin N. Effectiveness of ultrasound treatment applied with exercise therapy on patients with ankylosing spondylitis: a double-blind, randomized, placebo-controlled trial. Rheumatol Int. 2016 May;36(5):653-61. doi: 10.1007/s00296-016-3441-3. Epub 2016 Feb 29. PMID: 26923690.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s