Vous êtes en train de me dire que mon tendon d’Achille, c’est dans la tête ?


PIEDSSans titre-43

Là comme ailleurs, certains patients sont miraculeusement guéris en deux cuillères à pot, d’autres trainent pendant des mois leur misère.  Pour le même traitement. Appliqué de la même façon. 

Le but de cette revue systématique était d’étudier la force de l’association entre les facteurs psychologiques et le résultat clinique de la tendinopathie.

Résultats : 

Dix études observationnelles (6 études transversales et 4 études prospectives), impliquant un échantillon de 719 participants atteints de tendinopathie, ont été incluses.

Le risque de biais pour les études incluses variait entre 12/21 et 21/21 (!). 

Les études transversales de preuves de niveau de certitude faible à très faible ont révélé une force d’association faible à modérée significative (r = 0,24 à 0,53) entre les facteurs psychologiques et les résultats cliniques. 

Des données de base prospectives de preuves à très faible degré de certitude ont révélé une faible force d’association entre les facteurs psychologiques et les résultats cliniques.

Cependant, les études prospectives n’ont pas été cohérentes dans leur démonstration d’une relation prédictive entre les facteurs psychologiques de base et le résultat à long terme. 

Les études transversales font état de forces d’association similaires entre les facteurs psychologiques et les résultats cliniques dans la tendinopathie à celles constatées dans d’autres affections musculo-squelettiques.

Conclusion : 

L’ensemble des preuves après application des critères GRADE était faible à très faible en raison des risques de biais trouvés dans les études incluses. De futures études de cohortes longitudinales de haute qualité sont nécessaires pour étudier la valeur prédictive des facteurs psychologiques de base sur les résultats cliniques à long terme.


Références bibliographiques 

australiegrandebretagneirelandeqatarCarl Stubbs, Sean Mc Auliffe, Adrian Mallows, Kieran O’sullivan, Terence Haines, Peter Malliaras. The strength of association between psychological factors and clinical outcome in tendinopathy: A systematic review. PLoS One. 2020 Nov 30;15(11):e0242568. doi: 10.1371/journal.pone.0242568.

Article en accès libre en cliquant sur le lien du titre. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s