Contrôler le genou pour diminuer l’arthrose


Cet essai controlé randomisé prospectif cherchait à démontrer l’effet des exercices spécifiques du contrôle de l’alignement du genou chez des patients ayant des déchirures postérieures du ménisque médial (DPMM) et son effet sur la dégénérescence du cartilage dans le compartiment médial du genou.

L’élément analysé était la réduction de l’angle de l’adduction du genou pendant la marche.

Selon les auteurs, les déchirures de la racine postérieure du ménisque médial sont un facteur aggravant de l’arthrose du genou [8, 9, 10].

Les auteurs partent du postulat que les cinématiques anormales d’adduction du genou sont une cause et/ou une conséquence des DPMM.

Population

Patients âgés de 45 ans ou plus diagnostiqués comme souffrant d’arthrose du genou à un stade précoce
(Kellgren-Lawrence grade I ou II)

Patients ayant des déchirures postérieures du ménisque médial diagnostiqués par un « signe fantôme du ménisque » dans le plan sagittal sur les images d’IRM pondérées T2

Critères d’exclusion

Indice de masse corporelle (IMC) de ≥ 30

Patients ayant des antécédents de chirurgie ou de traumatisme sévère aux jambes

Patients en cours de traitement

Patients dont le consentement éclairé n’a pu être obtenu

Méthodes

30 patients recrutés entre le 1er juillet 2016 et le 31 mars 2018

Assignement au hasard en deux groupes :

  • exercice d’alignement adaptatif (AAE) dans le but l’amélioration de la cinématique du genou 
  • entraînement et à l’exercice musculaire (EEM) dans le but d’augmenter l’amplitude des mouvements (ROM) et de renforcer les muscles 

Au bout des 6 mois, il restait 13 patients dans chaque groupe suivit.

Outils

Evaluation avant l’intervention (base de référence) et 6 mois après l’intervention (résultat)

  • évaluation de la cinématique du genou pendant la marche (à 1km/h) (utilisation de l’imagerie par tomographie assisté par ordinateur) : pendant la phase d’appui de la marche ; les résultats ont été l’angle d’adduction, la translation latérale du tibia, la rotation externe du tibia et l’angle de flexion lorsque l’angle d’adduction était maximal
  • cartographie IRM en T2 
  • enquêtes par questionnaire : Échelle visuelle analogique (EVA), Score d’évaluation du genou de l’Association orthopédique japonaise (JOA), Mesure japonaise de l’arthrose du genou (JKOM), score de blessure au genou et de résultat de l’arthrose (KOOS), et l’échelle d’activité de Tegner (Tegner)

L’exercice d’alignement adaptatif

Le but des exercices était de réaliser une prise de conscience des patients du contrôle de l’adduction.

Assis le genou déverouillé mains au niveau des plateaux tibiaux

Allongé en position assise genou en flexion puis de la flexion vers l’extension en contrôlant le genou avec les mains au niveau des plateaux tibiaux

Puis contrôle du genou sur la phase d’appui

Résultats

L’ampleur du changement entre les mesures avant et après l’intervention de l’angle maximal de l’adduction était de 0,48° (IC 95% : -0,14, 1,09) dans le groupe EEM et de -0,40° (-0,84, 0,04) dans le groupe AAE (p =
0.039).

L’ampleur de la variation dans le domaine de la dégénérescence du cartilage selon la cartographie T2 de l’IRM, exprimée en EEM/AAE était de 7,7 mm2 (-0,4, 15,8)/ -2,7 mm2 (-10,8, 5,3) au niveau du genou (p = 0,043).

Les questionnaires n’ont pas montrés de différences significatifs entre les deux groupes.

Conclusion

Les exercices de contrôle d’alignement pourraient être une piste pour favoriser le ralentissement de la progression de l’arthrose.

Enfin, il faut noter que le nombre de participants à l’étude était plutôt faible et que l’étude n’était réalisé que sur 6 mois.

Références bibliographiques

japon

Ikuta F, Takahashi K, Hashimoto S, Mochizuki Y, Yuzawa Y, Inanami H, Takai S. Effect of physical therapy on early knee osteoarthritis with medial meniscal posterior tear assessed by MRI T2 mapping and 3D-to-2D registration technique: A prospective intervention study. Mod Rheumatol. 2020 Jul;30(4):738-747. 

  1. Berthiaume MJ, Raynauld JP, Martel-Pelletier J, Labonté F, Beaudoin G, Bloch DA, et al. Meniscal tear and extrusion are strongly associated with progression of symptomatic knee osteoarthritis as assessed by quantitative magnetic resonance imaging. Ann Rheum Dis. 2005;64:556-563. 9.
  2. Guermazi A, Hayashi D, Jarraya M, Roemer FW, Zhang Y, Niu J, et al. Medial posterior meniscal root tears are associated with development or worsening of medial tibiofemoral cartilage damage: the multicenter osteoarthritis study. Radiology. 2013 Sep;268(3):814-21. 10.
  3. Russell C, Pedoia V, Souza RB, Majumdar S. Cross-sectional and longitudinal study of the impact of posterior meniscus horn lesions on adjacent cartilage composition, patient-reported outcomes and gait biomechanics in subjects without radiographic osteoarthritis. Osteoarthritis Cartilage. 2017;25:708-717.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s