Pratiques : les petits miracles de la chiropraxie


Sans titreA écouter votre gardienne d’immeuble ou votre beau-frère, «leur» chiropracteur fait des miracles. De quoi se faire un gros complexe d’infériorité en se demandant pour quelle raison on est si mauvais avec ce patient qui à l’air aussi mal en se relevant de votre table qu’en s’y couchant. Vous avez beau sortir une boutade du style «le dernier qui faisait des miracles on l’a crucifié», même en rajoutant «pourtant il avait une vue imprenable sur Jérusalem», au fond de vous, vous vous dites que peut être…

Eh ben meuh non, le Dr Kong est peut être le roi des chiros, mais y’a pas de quoi grimper au gratte-ciel.

Cette étude longitudinale observationnelle (en plus, ça veut dire même pas contrôlée) prospective de 3 mois a interrogé des patients rachialgiques chroniques de 124 cabinets de chiropraxie dans 6 états des USA. Elle va vous permettre de vous relaxer et de boire frais.

Elle voulait connaitre l’impact de la fréquence des visites et des caractéristiques des patients sur la douleur (EVA) et les résultats fonctionnels (Oswestry pour les lombalgiques, NDI pour les cervicalgiques).

L’objectif était de recruter 20 chiropraticiens / cabinets de chiropractie par état et 7 cas de lombalgie chronique et 7 cas de cervicalgie chronique par cabinet. Chaque cabinet participant a reçu pendant un mois un iPad contenant un court questionnaire de présélection et le praticien a été formé pour proposer ce questionnaire à chaque patient consultant. 

Résultats : 

1362 lombalgiques chroniques et 1 214 cervicalgiques chroniques ont été ciblés. Les 1708 patients ayant fini leur questionnaire ont touché 200 $ (ça c’est du sérieux, c’est pas du questionnaire Google de K4).

Sur 3 mois, ils allaient voir leur chiropraticiens de l’ordre de 6 ± 6 consultations (il faut donc que vous arrêtiez avec les blagues du style «combien faut-il de chiropraticiens pour changer une ampoule ?» **).

Ils avaient en moyenne des douleurs et des déficits légers et ont observé des améliorations significatives mais légères sur les 3 mois qu’a duré la période d’observation : 

  • Pour l’EVA de la lombalgie et de la cervicalgie, de l’ordre de 0,40 et 0,44 points en moyenne.
  • Pour la fonction, une amélioration significative de 2,7 points (ODI) et 3,0 points (NDI) (p < 0,001). 

En prenant en compte la fréquence des consultations chiropratiques, il s’est avéré que les personnes dont la douleur et les déficits étaient les plus mauvais consultaient plus fréquemment, mais que seules les visites de plus d’une fois par semaine pour les personnes souffrant de lombalgie chronique étaient associées à une amélioration significativement meilleure. 

** un seul mais il le fait 27 fois.


Références bibliographiques 

usaPatricia M Herman, Sarah E Edgington, Melony E Sorbero, Eric L Hurwitz, Christine M Goertz, Ian D Coulter. Visit Frequency and Outcomes for Patients Using Ongoing Chiropractic Care for Chronic Low-Back and Neck Pain: An Observational Longitudinal Study. Pain Physician. 2021 Jan;24(1):E61-E74.

Article en accès libre en cliquant sur le lien du titre. 


D’autres articles concernant les pratiques de part le monde parus ce mois-ci

Accessibles en cliquant sur le lien du titre.

  1. Consultation with complementary medicine practitioners by individuals with chronic conditions: Characteristics and reasons for consultation in Australian clinical settings
  2. Gaps in coverage and access in the European Union
  3. A Qualitative Study of the Views of Patients With Medically Unexplained Symptoms on The BodyMind Approach ®: Employing Embodied Methods and Arts Practices for Self-Management
  4. Chiropractic conservatism among chiropractic students in Denmark: prevalence and consequences
  5. Remote management of musculoskeletal pain: a pragmatic approach to the implementation of video and phone consultations in musculoskeletal practice
  6. Surface Electromyography in Physiotherapist Educational Program in France: Enhancing Learning sEMG in Stretching Practice

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s