Fibromyalgie et exercice physique ?


Essai contrôlé randomisé pour rechercher l’effet de l’exercice physique léger pour des personnes fibromyalgiques

Population

32 femmes fibromyalgiques

Deux groupes : – 16 personnes exercices physiques de faible intensité

                           – 16 personnes en groupe témoin

Randomisation simple avec le logiciel Random Allocation Software

Durée du protocole huit semaines

Critères d’inclusion

  • femmes âgées de 30 à 70 ans
  • diagnostics selon les critères de 2016 de l’American College of Rheumatology
  •  avoir reçu un traitement pharmacologique pendant plus de trois mois sans amélioration clinique.

Critères d’exclusion

  • grossesse ou allaitement
  • toute pathologie connue à un stade avancé associée à l’appareil locomoteur et contre-indiquant l’activité physique (arthrite, arthrose, acide urique)
  • épilepsie
  • prise de médicaments réduisant le seuil de convulsion
  • antécédents de maux de tête intenses
  • trouble neurologique
  • neuropathie périphérique
  • maladie cardiovasculaire grave connue (ex, hypertension endocrânienne, hypertension artérielle non contrôlée, insuffisance cardiaque, stimulateur cardiaque)
  • pneumothorax
  • néoplasie
  • intervention chirurgicale au cours des quatre derniers mois
  • diagnostic de dépendance à l’alcool
  • consommation de substances psychoactives ou de narcotiques.

En outre, les patients ne devaient pas avoir été inscrits à un programme d’exercice physique dans les deux mois précédant le début de l’étude.

Protocole

16 séances deux fois par semaine 60 minutes chacune

Chaque séance était divisée en trois parties : échauffement, entraînement et retour au calme.

  • échauffement marche à un rythme lent et échauffement des principales structures articulaires (cou, épaules, coudes, poignets, hanches, genoux et chevilles) dans l’amplitude de mouvement du patient
  • entraînement est expliqué ci-dessous
  • retour au calme consiste à marcher à un rythme lent, à étirer l’ensemble du tronc et à respirer profondément, tout en restant allongé sur le sol.

L’entraînement de la première phase (sessions 1 à 4) consistait à marcher à une vitesse confortable pendant 15 minutes, à effectuer un circuit de 10 exercices pendant 25 minutes et retour au calme pendant 20 minutes. Les exercices étaient effectués avec des haltères et des poids de 1 kg à une vitesse déterminée par un métronome réglé à 60 battements par minute. Pour garantir un effort perçu faible ou très faible (c’est-à-dire 1-2 catégories sur l’échelle de Borg), l’effort perçu était enregistré après chaque séance et la charge de travail était ajustée individuellement pour la séance suivante.

Dans la deuxième phase (de la 5e à la 16e session), après un échauffement de 10 minutes, les participants devaient effectuer le plus grand nombre possible de répétitions en 1 minute des exercices du circuit de 10 exercices pendant 40 minutes, en rapportant, dans ce cas, un effort perçu de 3-4 sur l’échelle de Borg, afin de garantir un effort modéré. Après cela, ils ont un retour au calme pendant 10 minutes.

Circuit de 10 exercices

1. Curl en position debout, paumes vers l’avant.
2. Extension des jambes en position assise en soulevant un haltère.
3. Elévation avant bilatérale avec haltères en position debout
4. Abduction de la hanche en position debout avec un élastique souple
5. Tractions latérales de la poitrine en position debout
6. Rotation externe et interne de l’épaule avec haltères en position debout.
7. S’asseoir et se relever d’une chaise sans utiliser les bras.
8. Lancer une balle au-dessus de la tête et l’attraper.
9. Lever les mollets debout
10. Step-up bas

Le nombre de répétitions était toujours compris entre 15 et 25 selon les recommandations de l’exercice physique proposées par le Guide for the prescription of physical exercise of The American College of Sports Medicine de 2014 pour améliorer l’endurance musculaire.

La charge était comprise entre 0,5 et 2 kg pour les membres supérieurs, et entre 1 et 3 kg pour les membres inférieurs

Evaluation

  • catastrophisation de la douleur
  • anxieté
  • dépression
  • stress
  • perception de la douleur
  • qualité de vie
  • condition physique

Résultats

Amélioration significatif de toutes les variables après l’intervention (p < 0,05) pour le groupe exercice physique léger.

Les exercices comme toujours est bénéfique on ne le dira jamais assez.

Référence bibliographique

Izquierdo-Alventosa R, Inglés M, Cortés-Amador S, Gimeno-Mallench L, Chirivella-Garrido J, Kropotov J, Serra-Añó P. Low-Intensity Physical Exercise Improves Pain Catastrophizing and Other Psychological and Physical Aspects in Women with Fibromyalgia: A Randomized Controlled Trial. Int J Environ Res Public Health. 2020 May 21;17(10):3634. doi: 10.3390/ijerph17103634. PMID: 32455853; PMCID: PMC7277480.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s