Cervicalgie : L’Occiflex™, la suspension pendulaire 2.0


le berceau de gray newton en photographie rapprochee

La dernière mode technologique : bercer les cous des patients névralgiques : deux minutes pour expliquer le mouvement au patient, 28 minutes de libre pour faire surveillant de gymnase auprès des autres, 5 ans à payer les traites du joujou qui doit coûter un bras.

Mais comme Musculoskeletal Science & Practice et Deborah Falla le valident…

PS : Je vais encore me faire taxer de vieux pervers par les physio-piou-pious en proposant d’attacher les patients dans des cages avec des ficelles, mais pour le rapport qualité-prix, ils repasseront.

Comme le dit Butler, les articulations adorent être mobilisées en rythme.

Sur un sujet sain en décubitus, bercer son cou en alternance d’inclinaisons latérale induit un glissement du nerf médian (crânial en inclinaison latérale controlatérale).

Objectif : 

Cette étude visait à :

  1. Évaluer l’excursion longitudinale du nerf médian chez les patients atteints de radiculopathie cervicale et les participants asymptomatiques pendant un mouvement rythmé en inclinaison latérale, 
  2. Réévaluer les déplacements neuraux après une intervention lors d’un suivi de 3 mois chez les patients atteints de radiculopathie cervicale et 
  3. Corréler ces éventuels changements avec l’évolution clinique. 

Conception : 

Étude cas-témoin.

Méthodes : 

Au cours d’une inclinaison latérale mécaniquement induite par l’Occiflex™, l’excursion longitudinale du nerf médian a été évaluée au niveau du poignet et du coude par échographie (T0) chez 20 patients radiculalagiques et 20 témoins appariés. 

Les patients ont été réévalués lors d’un suivi de 3 mois (T1), après un traitement conservateur incluant une mobilisation neuro-dynamique.

Résultats : 

Il y avait une différence significative entre les patients et les témoins dans l’excursion du nerf médian à la fois au poignet et au coude (moins de 5 millimètres au maximum) à T0. 

Il y avait également une augmentation significative de l’excursion du nerf médian aux deux sites entre T0 et T1 chez les radiculalagiques (de l’ordre du millimètre).

Il existe une forte corrélation entre l’amélioration de l’excursion du nerf médian au coude à T1 et l’amélioration de l’intensité de la douleur (r = 0,7, p < 0,001) et des limitations fonctionnelles (r = 0,6, p < 0,01).

Conclusion : 

L’excursion longitudinale du nerf médian diffère significativement entre les patients atteints de brachialgie neurale et les volontaires asymptomatiques au départ, mais cette différence n’est plus présente après 3 mois de prise en charge en physiothérapie. 

L’amélioration de l’excursion nerveuse est corrélée à l’amélioration des signes et symptômes cliniques.

Remarque

Note établie à partir du seul résumé.

Références bibliographiques 

nouvellezelandegrandebretagneErik Thoomes, Richard Ellis , Andrew Dilley, Deborah Falla, Marloes Thoomes-de Graaf. Excursion of the median nerve during a contra-lateral cervical lateral glide movement in people with and without cervical radiculopathy. Musculoskelet Sci Pract. 2021 Apr;52:102349. doi: 10.1016/j.msksp.2021.102349. 

Sinon, quoi de neuf ce mois-ci sur les cervicalgies ?

Smartphone addiction and the relationship with head and neck pain and electromiographic activity of masticatory muscles

Effects of exercise on cervical muscle strength and cross-sectional area in patients with thoracic hyperkyphosis and chronic cervical pain

Immediate effects of cervical mobilisations on neck muscle activity during active neck movements in patients with non-specific neck pain. A double blind placebo controlled trial

Utilisation of outcome measures in the management of non-specific neck pain: A national survey of current physiotherapy practice in the UK

Excursion of the median nerve during a contra-lateral cervical lateral glide movement in people with and without cervical radiculopathy

The efficiency and safety of manual therapy for cervicogenic cephalic syndrome (CCS): A systematic review and meta-analysis

Demonstration of Autonomic Nervous Function and Cervical Sensorimotor Control After Cervical Lordosis Rehabilitation: A Randomized Controlled Trial

Moving Beyond the Neck and Arm: The Pain Experience of People With Degenerative Cervical Myelopathy Who Have Pain

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s