Cervicalgie : la rééducation du crocodile


alligator dans le lac

Après des années de concepts très élaborés, la rééducation temporo-mandibulaire est peut être simplement utile pour le retour au calme des patients stressés ? S’adresser au cerveau du cheval, voire à celui du crocodile est peut être aussi utile que de faire appel aux capacités de jugement de leur néo-cortex (et du notre par la même occasion 😀 ).

Contexte : 

La coexistence d’une gêne au niveau de l’articulation temporo-mandibulaire et de troubles de la colonne cervicale est assez fréquente. 

Cette étude a évalué l’impact d’un programme de réhabilitation de 3 semaines portant uniquement sur le cou, sans intervention directe dans la zone crânio-faciale, sur l’activité myo-électrique de la colonne cervicale et des muscles de la zone crânio-faciale chez des patients souffrant de cervicalgie idiopathique et ne signalant pas de douleur de l’ATM.

Lieu 

Clinique de réadaptation.

Méthodes : 

Vingt-cinq patients souffrant de douleurs cervicales idiopathiques ont suivi un programme de rééducation de 3 semaines. 

Trente-cinq sujets appariés selon l’âge, sans dysfonctionnement de la colonne cervicale et de l’articulation temporo-mandibulaire (ATM), constituaient le groupe témoin. 

Au départ et après 3 semaines, l’activité électromyographique des muscles cervicaux et crânio-faciaux a été évaluée.

Résultats : 

Dans le groupe expérimental, pendant la flexion cervicale, une diminution significative de l’activité électro-myographique des SCOM ainsi qu’une augmentation significative de l’activité électromyographique des muscles trapèzes supérieurs a été notée.

Après la thérapie, dans ce groupe, les muscles SCOM, temporaux et masséters ont présenté des niveaux de fatigue plus faibles.

Conclusions : 

Trois semaines de rééducation sans aucune intervention thérapeutique au niveau de l’articulation temporo-mandibulaire ont permis de diminuer de manière significative l’activité électro-myographique des muscles du cou et craniofaciaux tout en améliorant le schéma musculaire de co-activation chez les participants souffrant de cervicalgies idiopathiques sans douleurs temporo-mandibulaires. 


Références bibliographiques 

pologneRenata Kielnar, Anna Mika, Dorota Bylina, Jarosław Sołtan, Artur Stolarczyk, Błażej Pruszczyński, Henryk Racheniuk, Jan Szczegielniak, Aleksandra Królikowka, Łukasz Oleksy. The influence of cervical spine rehabilitation on bioelectrical activity (sEMG) of cervical and masticatory system muscles. PLoS One. 2021 Apr 26;16(4):e0250746. doi: 10.1371/journal.pone.0250746. 

Article en accès libre en cliquant sur le lien du titre 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s