Chouette ! Encore une nouvelle technique inutile d’étirement de l’épaule


etirement du chat blanc

J’ai pas bien compris l’intérêt du travail des abducteurs (de hanche) et des spinaux dans le processus de guérison miraculeuse induit par la technique. C’est pour ça que le bon Docteur Véran n’octroie pas le mastère aux vieux kinés ; aux âges avancés, y’a pas que l’urine qui leur échappe. 

Contexte 

Le Cross-Body Arm stretch et le Sleeper stretch modifié ont été utilisés pour améliorer la souplesse des tissus mous postérieurs de l’épaule et pour augmenter la rotation médiale scapulo-humérale. 

Cependant, en raison de l’incapacité à stabiliser l’omoplate du patient et à contrôler la rotation de l’articulation gléno-humérale avec l’étirement transversal et du risque de conflit sous-acromial ou d’aggravation des symptômes avec l’étirement en position couchée modifié, une nouvelle technique d’étirement (rotation médiale scapulo-humérale passive avec pont pelvien et travail des abducteurs) a été développée comme alternative à ces étirements couramment utilisés, ce qui pourrait permettre une plus grande stabilité de l’omoplate sans reproduire les symptômes. 

L ‘étude actuelle visait à examiner et à la comparer au Sleeper stretch pour les indicateurs suivants :

  • Amplitude du mouvement de rotation médiale gléno-humérale 
  • Douleur auto-déclarée chez les athlètes présentant des déficits de rotation médiale gléno-humérale.

Méthodes : 

Quarante-deux sportifs de tête souffrant d’un déficit de rotation interne glénohumérale (GIRD) [âge moyen 25,9 ± 2,6 ans, 20 hommes et 22 femmes] ont participé à cette étude. 

Les participants ont été répartis au hasard entre le groupe d’étirements nouveaux et le groupe d’étirements Sleeper stretch. 

La rotation médiale a été mesuré à l’aide d’un inclinomètre numérique avant, immédiatement et à la semaine 4 après l’intervention, tandis que la douleur a été mesurée à l’aide de la Numeric Pain Rating Scale avant et à la semaine 4 après l’intervention.

Résultats : 

Il n’y a pas eu d’effet d’interaction significatif entre le groupe et le temps pour la rotation médiale (p = 0,27) ; cependant, il y a eu un changement significatif dans le temps (p < 0,001, η2 = 0,77). Les deux groupes ont démontré une augmentation significative de la rotation entre la mesure de départ et la semaine 4 (p < 0,001). Il y avait une interaction significative entre le groupe et le temps pour l’intensité de la douleur (p < 0,001, η2 = 0,72). 

Les résultats ont montré une réduction significative de l’intensité de la douleur au fil du temps dans le groupe utilisant le nouveau traitement  (p = 0,001, d = 2,18), mais pas dans le groupe traditionnel (p = 0,231, d = 0,46).

Conclusion : 

Les deux étirements semblent être efficaces pour améliorer la rotation médiale chez les athlètes souffrant de limitation en rotation médiale. Cependant, le nouvel étirement pourrait être plus efficace pour réduire la douleur de l’épaule et pourrait donc être plus approprié pour les patients symptomatiques.

Des recherches supplémentaires sont cependant nécessaires pour se prononcer sur l’intérêt thérapeutique de la technique modifiée en sirotant une bière avec une paille tout en remuant l’oreille droite. 


Références bibliographiques 

jordanieusaOmar Gharisia, Everett Lohman, Noha Daher, Alan Eldridge, Amjad Shallan, Hatem Jaber. Effect of a novel stretching technique on shoulder range of motion in overhead athletes with glenohumeral internal rotation deficits: a randomized controlled trial. BMC Musculoskelet Disord. 2021 Apr 30;22(1):402. doi: 10.1186/s12891-021-04292-8.

Article en accès libre en cliquant sur le lien du titre 


Autres articles sur l’épaule parus ces derniers temps

Shoulder scaption is dependent on the behavior of the different partitions of the infraspinatus muscle

[Partial lesions of the supraspinatus tendon : which treatment ?]

Generalizability of Eccentric Exercise for Patients with Subacromial Pain Syndrome to Real-world Clinical Practice: A Propensity Score-based Analysis

Outcome of manipulation under anesthesia with or without intra-articular steroid injection for treating frozen shoulder: A retrospective cohort study

Effective stretching positions for the posterior shoulder capsule as determined by shear wave elastography

Grip and shoulder strength correlation with validated outcome instruments in patients with rotator cuff tears

Should exercises be painful or not? Effects on clinical and experimental pain in individuals with shoulder pain

Scapulothoracic Dyskinesis: A Concept Review

Supervised training compared with no training or self-training in patients with subacromial pain syndrome: a systematic review and meta-analysis

Digitally assisted versus conventional home-based rehabilitation after Arthroscopic Rotator Cuff Repair: a randomized controlled trial

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s