L’imposition des mains comme traitement du membre supérieur après cancer du sein


vacances jambes festival fete

Elle arrive au cabinet immédiatement après sa chirurgie pour l’exérèse d’un cancer du sein. Le bras est collé au corps autant par la peur que par des causes anatomiques. Il faut récupérer l’abduction d’épaule, mais l’abord ne peut être que doux, lent, sans imposer de gestes brusques à la patiente, un peu comme si elle avait une fracture non consolidée du bras.

Quelle est la différence entre cette prise en charge et un traitement myo-fascial censé dérouler des aponévroses ? Ce qui se passe dans la tête du kiné ?

Objectif : 

Analyser l’efficacité de la thérapie myofasciale sur la douleur musculo-squelettique et la fonction du membre supérieur chez les femmes après cancer du sein,

Évaluer les changements dans l’amplitude des mouvements, la qualité de vie et l’état d’esprit de ces patientes. 

Méthodes : 

Des recherches systématiques ont été effectuées sur les bases de données MEDLINE/PubMed, Web of Science, Scopus et Physiotherapy Evidence pour les articles publiés jusqu’en octobre 2020, afin d’identifier les essais contrôlés randomisés qui analysaient l’efficacité de la thérapie myofasciale par rapport à un groupe témoin, un traitement passif, un placebo ou une autre intervention, et autorisaient les co-interventions sur les femmes ayant survécu à un cancer du sein. 

Deux réviseurs ont examiné les sources individuellement, ont calculé le risque de biais et ont extrait les données.

Résultats : 

Huit études contrôlées randomisées ont été incluses.

Les résultats suggèrent que la thérapie myofasciale n’a pas un effet immédiat statistiquement significatif plus important sur l’intensité de la douleur (SMD : -0,15 ; 95% CI -0,48, 0,19), la fonctionnalité (SMD : -0,17 ; 95% CI -0,43, 0,09) et l’amplitude du mouvement en flexion (SMD : 0,30 ; 95% CI -0,13, 0,74) qu’un traitement inactif et passif ou qu’une autre intervention. 

Cependant, un résultat statistiquement significatif a été observé pour l’abduction de l’épaule en faveur du groupe expérimental (SMD : 0,46 ; 95% CI 0,05, 0,87 ; p = 0,03). 

Conclusion : 

En général, bien que nous ayons trouvé des effets globaux plus importants en faveur de l’intervention avec la thérapie myofasciale que d’autres groupes de contrôle/types d’interventions, l’analyse des sous-groupes a révélé des résultats incohérents en faveur de la thérapie myofasciale appliquée aux survivantes du cancer du sein.

Sur le sujet il y a déjà quelques temps…

L’imposition des mains à des fins thérapeutiques : ils sont parmi nous


Références bibliographiques 

espagne

Inmaculada Carmen Lara-Palomo, Adelaida María Castro-Sánchez , Marta María Córdoba-Peláez, Manuel Albornoz-Cabello, Lucía Ortiz-Comino. Effect of Myofascial Therapy on Pain and Functionality of the Upper Extremities in Breast Cancer Survivors: A Systematic Review and Meta-Analysis. Int J Environ Res Public Health. 2021 Apr 21;18(9):4420. doi: 10.3390/ijerph18094420.

Article en accès libre en cliquant sur le lien du titre 

Autres articles venant de paraître dans ce domaine

Generalized joint hypermobility and risk of pelvic girdle pain in pregnancy: does body mass index matter?

Upper limb sensory evaluations and ultrasonographic skin measurements in breast cancer-related lymphedema receiving complex decongestive physiotherapy

Effect of Aqua Therapy Exercises on Postmastectomy Lymphedema: A Prospective Randomized Controlled Trial

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s