Temporo-mandibulaire : faire une formation ou y passer des ultra-sons ?


Copyright Dove Medical Press Limited. Creative Commons Attribution

Les ultra-sons sont aujourd’hui considérés une thérapie factice, placebo. Parce qu’ils sont souvent utilisés comme tels dans les études ? Parce qu’ils sont rangés avec la cage de pouliethérapie au musée de la masso-kinésithérapie de papa ?

Méthodes : 

Un total de 160 patients souffrant de troubles temporo-mandibulaires ont été recrutés dans cette étude. 

Les sujets ont été répartis au hasard en deux groupes pour recevoir un traitement par ultra-sons ou aucun traitement. Les patients du groupe ultra-sons ont reçu un traitement quotidien, 5 jours par semaine, pendant 2 semaines consécutives. 

Indicateurs :

Avant et 4 semaines et 6 mois après les traitements, les patients ont été évalués pour la douleur à l’aide de l’échelle visuelle analogique (EVA) et la distance inter-incisive (DII) maximale sans douleur. 

En outre, le mouvement mandibulaire (MM), le bruit de la mâchoire (JN), l’indice d’invalidité (DI) et l’indice cranio-mandibulaire (CMI) ont également été évalués.

Résultats : 

Par rapport aux patients avant la thérapie, l’EVA, la DII, le MM, le JN, le DI et le CMI se sont améliorés de manière significative 4 semaines et 6 mois après la thérapie dans le groupe ultra-sons. Cependant, 6 mois après la thérapie, ce groupe avait un taux de récidive de 2,63%.

Conclusion : 

La thérapie par ultra-sons peut réduire de manière significative la douleur , améliorer la fonctionnalité de l’articulation temporo-mandibulaire et l’ouverture de la bouche, et est donc recommandée pour ces derniers.

Oui, mais :

Avant de faire réparer le vieil ultra-sons à vapeur de votre grand-père, il vous faudra résoudre le problème de la puissance délivrée : il est indiqué « US was generated from an ultrasonic therapy instrument (model HB820D, Zefeng Medical Rehabilitation Equipment Co., Ltd, Changzhou, China) at an output of 45 W and frequency of 800 kHz »

45 watts à proximité du bulbe rachidien ? Alors qu’un appareil d’ultra-sons puissant délivre en France 3 watts/cm2 ? Et qu’on n’ose pas s’en servir sur les cervicales du fait de cette proximité ? Il manque quelques données. Et bien sûr, un troisième groupe avec des ultra-sons sans aucune intensité 😀


Références bibliographiques 

Shuang Ba , Pin Zhou, Ming Yu. Ultrasound is Effective to Treat Temporomandibular Joint Disorder. J Pain Res. 2021 Jun 10;14:1667-1673. doi: 10.2147/JPR.S314342. 

Article en accès libre en cliquant sur le lien du titre 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s