Le syndrome de Maigne : la lombalgie du haut


Discuté pour la première fois par le Dr Robert Maigne à la fin des années 1980, le syndrome de Maigne est une cause souvent méconnue et traitable de lombalgie. 

Il peut être séparé en deux entités distinctes. La variante centrale est le résultat d’une perturbation neurale secondaire à des modifications de l’arthropathie des facettes articulaires à la jonction thoraco-lombaire. 

La variante périphérique est le résultat d’un piègeage de la branche médiale des nerf ilio-inguinal et ilio-hypogastrique (anciens grands et petits abdomino-génitaux), qui naît des branches postérieures des racines nerveuses thoraciques inférieures et lombaires supérieures, et entraîne des symptômes et des signes cliniques similaires.

Est-ce ce syndrome a fait l’objet d’une validation particulière ?

Objectif : 

Passer en revue la littérature actuelle pour une description complète du syndrome de Maigne, de son diagnostic et de sa prise en charge.

Méthodes : 

Les preuves ont été recueillies en utilisant deux bases de données médicales principales, à savoir PubMed et Google Scholar. Les termes de recherche comprenaient  » syndrome de Maigne « ,  » facette de Maigne « ,  » syndrome de la jonction thoracolombaire « ,  » piégeage du nerf clunisien « ,  » point de déclenchement de la crête iliaque postérieure « ,  » pseudosciatique « , ainsi que diverses permutations de ces termes.

Résultats : 

La recherche initiale a généré 52 articles. Ceux-ci ont été examinés et les articles en double ou non pertinents ont été supprimés. En utilisant les articles restants, et avec l’évaluation de leurs références citées, nous avons sélectionné 28 articles à examiner. La plupart d’entre eux consistaient en des rapports de cas, dont beaucoup ont été publiés dans des revues de réadaptation, de chiropraxie et de médecine. Les articles exploraient des sujets tels que l’anatomie, l’imagerie des nerfs et le traitement des syndromes de douleurs dorsales liées au piégeage des nerfs et aux facettes, et ont été inclus dans cette revue qui est, à notre connaissance, la description la plus complète du syndrome de Maigne à ce jour.

Conclusion : 

Les clés du diagnostic du syndrome de Maigne comprennent une sensibilisation aux causes mécaniques des douleurs dominantes du dos, une compréhension de l’anatomie pertinente, un examen clinique spécifique et des blocs anesthésiques ciblés guidés par la radiologie. Le traitement est disponible et, comme dans toutes les étiologies de douleurs dorsales, il est plus efficace dans les premiers stades de la maladie.

Commentaire 

Il n’existe pas à proprement parler de validation de cette entité pathologique, les articles le décrivant étant essentiellement des études de cas.


Références bibliographiques 

Shubreet Randhawa, Gregory Garvin, Michael Roth, Artur Wozniak, Thomas Miller. Maigne Syndrome – A potentially treatable yet underdiagnosed cause of low back pain: A review. J Back Musculoskelet Rehabil. 2021 Jun 15. doi: 10.3233/BMR-200297. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s