Physiothérapie dans la luxation congénitale de hanche après chirurgie


L’immobilisation par plâtre spica est souvent réalisée pendant pendant 4 à 12 semaines après une reconstruction chirurgicale de la hanche chez les enfants atteints de dysplasie de la hanche. Ces dysplasies peuvent être dues à une luxation congénitale de hanche (LCH) qui empêche un bon développement de la tête fémorale.

La LCH peut se présenter sous plusieurs variantes, de la forme franche à la plus discrète : hanche luxée, hanche luxable, subluxation et dysplasie. Les hanches luxées sont environ quatre fois moins fréquentes que les hanches luxables.

L’incidence de la LCH est estimée à 6 pour 1 000 naissances en France, à partir des données d’Ille-et-Vilaine (1).

Le dépistage de la LCH (document has):

  • quantification de l’abduction des hanches (normale supérieure à 60°) selon une méthode adéquate
  • instabilité révélée par les manœuvres de Barlow (manœuvre de provocation de la luxation) et d’Ortolani (manœuvre de réduction d’une hanche luxée), signe caractéristique qui doit toujours être recherché bien que plus difficile à mettre en évidence que la limitation de l’abduction (video avec super musique pour la sieste).  

Cette étude comparative cherchait à vérifier si la mobilisation précoce sans plâtre avait un intérêt après la chirurgie.

Méthode

Vingt-sept enfants (3,4±2,0 ans): 33 hanches atteints de dysplasie de développement de la hanche (DDH) et de luxation de la hanche (grade de Tönnis 1 à 4), qui ont subi une reconstruction de la hanche (acétabuloplastie de Dega, ostéotomie de varisation-dérotation et réduction ouverte facultative) ont été inclus rétrospectivement dans cette étude.

Ostéotomie de Dega avec greffon en place

Les différents grades de Tönnis

  • Tönnis I : La tête fémorale est située dans le quadrant inféro-interne: absence de luxation.
  • Tönnis II : La tête fémorale est située dans le quadrant inféro-externe.
  • Tönnis III : La tête fémorale est latéralisée est située au niveau de l’angle supéro-externe du cotyle (La luxation est haute).
  • Tönnis IV : la tête fémorale est latéralisée est située au dessus de l’angle supéro -externe du cotyle : Tête fémorale très ascensionnée (la luxation est très haute).

En postopératoire, les patients ont été placés dans une coque individuelle en mousse avec 30 degrés d’abduction de la hanche, extension et rotation neutre.

Une physiothérapie de mobilisation précoce a été effectuée dans les premiers jours après l’opération sous anesthésie épidurale. La mise en charge complète a été autorisée après 3-4 semaines.

Tous les enfants ont subi un examen clinique et une évaluation radiographique avant et après l’intervention chirurgicale. La période de suivi était de 12,3±2,9 mois.

Résultats

En moyenne, l’indice acétabulaire postopératoire a diminué de manière significative de 36,9 à 21,7 degrés et l’angle centre-arête a augmenté de 9,9 à 28,6 degrés.

Toutes les hanches avaient atteint le grade 1 de Tönnis au moment du dernier suivi.

Aucune complication, telle qu’une dislocation du coin osseux, une nécrose avasculaire de l’acétabulum ou du fémur, une absence de non-union ou une lésion nerveuse, n’a été signalée.

Les auteurs conclus que la mobilisation précoce peut être retenue comme une option après chirurgie au lieu du plâtre.

Kiné

Directement après l’opération, les enfants sont placés dans une attelle en mousse Heidelberg avec 30° d’abduction de la hanche, d’extension de la hanche et de rotation neutre.
Chez tous les patients, la mobilisation précoce commence dès le premier jour postopératoire après une évaluation radiographique.
Pendant la première semaine, une mobilisation passive et la position assise ont été autorisée. 90° de flexion passive de la hanche recherchée sauf si une réduction ouverte a été effectuée, l’amplitude des mouvements est limitée à 70° de flexion de la hanche pendant la première semaine.
L’abduction était autorisée dès le début, tandis que la rotation interne et l’adduction étaient interdites jusqu’à la mise en charge complète.
Au cours de la deuxième semaine une marche quadrupède est entamée. Les enfants qui étaient assez âgés pouvaient béquiller. Le cyclisme a été autorisé à partir de la troisième semaine postopératoire. 

Références bibliographiques

Gather KS, von Stillfried E, Hagmann S, Müller S, Dreher T. Outcome after early mobilization following hip reconstruction in children with developmental hip dysplasia and luxation. World J Pediatr. 2018 Apr;14(2):176-183. doi: 10.1007/s12519-017-0105-7. Epub 2018 Feb 20. PMID: 29464580.

(1) Tréguier C, Chapuis M, Branger B, Grellier A, Chouklati K, Bruneau B, et al. Luxation congénitale de hanche chez l’enfant. J Radiol 2011;92(6):481-93. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s