Massage / Décembre 2021


Dans le monde, les quelques études sur le massage traitent plutôt de sujets sérieux, pour des pathologies lourdes. Une thérapie qui n’aurait pas la même connotation qu’en France ?

L’effet de la massothérapie sur la fatigue après la chimiothérapie chez les patients atteints de cancer gastro-intestinal [1]

Cette étude indique que le massage des pieds, en tant que méthode simple, pouvait réduire la fatigue induite par la chimiothérapie.

Analyse descriptive des forces appliquées par des cliniciens formés au cours d’une mobilisation des tissus mous assistée par un instrument à deux mains [2]

L’objectif de cette étude était d’examiner les forces appliquées par des cliniciens formés à l’utilisation d’un joujou Graston. 

Effet du massage vibratoire et du repos passif sur la récupération de la force musculaire après un exercice de courte durée [3]

Le massage abdominal atténue la résistance à l’insuline des muscles squelettiques en régulant la voie de signalisation AMPK/SIRT1/PGC-1α [4]

Les résultats ont montré que le massage abdominal pouvait améliorer la résistance à l’insuline en régulant la sécrétion d’adipocytokines, de cytokines pro-inflammatoires dans le muscle squelettique du rat, ce qui pourrait donner un aperçu du développement de nouvelles méthodes de traitement pour le traitement clinique de la résistance à l’insuline.

Massage et thérapie par le toucher : preuves cliniques, neurobiologie et applications chez les patients âgés présentant des symptômes psychiatriques [5].


Références bibliographiques 

  1. The effect of massage therapy on fatigue after chemotherapy in gastrointestinal cancer patients
  2. Descriptive Analysis of Forces Applied by Trained Clinicians During Two-Handed Instrument-Assisted Soft Tissue Mobilization article en accès libre en cliquant sur le lien du titre 
  3. Effect of Vibration Massage and Passive Rest on Recovery of Muscle Strength after Short-Term Exercise article en accès libre en cliquant sur le lien du titre 
  4. Abdominal Massage Alleviates Skeletal Muscle Insulin Resistance by Regulating the AMPK/SIRT1/PGC-1α Signaling Pathway article en accès libre en cliquant sur le lien du titre 
  5. Massage and touch-based therapy : Clinical evidence, neurobiology and applications in older patients with psychiatric symptoms

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s