Ostéopathie et système nerveux autonome : quelle action ?


Tous les étudiants en thérapie manuelle, ostéopathie notamment, on appris de belles histoires sur des vertèbres ou des zones presse-bouton, comme par exemple les vertus supposées de manipuler T4 dans les problèmes respiratoires. Tous les praticiens ont pu constater incidemment chez certains patients des phénomènes sortant de l’ordinaire (sudation lors de manipulation vertébrale thoracique, patients se déclarant fatigués après la séance, …). Ces constatations sont facilement érigées en dogme lorsque le praticien est sensible à la moindre validation de ses pratiques mais elles font souvent appel à des considérations d’un autre âge. 

Les auteurs ont modernisé leur discours pour coller au paradigme des neuro-sciences :

Il est depuis toujours avancé que la thérapie manuelle puisse moduler les sensations douloureuses via des réponses neuro-physiologiques au toucher. Ces réponses peuvent se produire à trois niveaux : 

Périphérique :

Au niveau des tissus, la thérapie manuelle peut induire une modulation de la réponse inflammatoire après lésion tissulaire.

Rachidien: 

Les sollicitations mécaniques sont susceptibles de moduler des boucles cérébro-spinales, facilitatrices ou inhibitrices.

Supra-spinal :

L’expérience du contact physique est susceptible d’influer certaines zones cérébrales (cortex cingulaire antérieur, amygdale, substance grise péri-aqueducale) qui sont cruciales, par exemple, dans l’expérience de la douleur, les réponses autonomes et l’hypoalgésie. 

Ces trois niveaux sont impliqués dans la nociception, la douleur et l’inflammation. L’hypothèse a été émise que les effets induits par les sollicitations manuelles dépendent d’un type de toucher spécifique, à savoir le toucher affectif. 

Cette sollicitation douce activerait sélectivement des fibres C à faible seuil mécanique (appelées fibres C-tactiles ou CT), qui produiraient une activation spécifique des noyaux supra-spinaux autonomes ainsi que des zones cérébrales régulant les émotions et l’interoception. 

Alors ? Dit comme çà ?

Contexte : 

L’impact des interventions de thérapie manuelle sur le système nerveux autonome a été largement évalué, mais avec des résultats hétérogènes concernant l’importance de ces effets. 

Cette revue systématique de revues tente de répondre aux questions :

  • Y a t’il un effet spécifique provoqué par les interventions de thérapie manuelle ?
  • Avec quelle technique ?
  • Dans quelle région ?

Résultats : 

A la lecture de 12 revues (dont 5 considérées comme présentant un faible risque de biais), les auteurs considèrent que les thérapies manuelles peuvent avoir un effet sur les systèmes sympathique et parasympathique. Cependant, les résultats des revues incluses étaient incohérents en raison de différences dans leur rigueur méthodologique et dans la façon dont les effets ont été mesurés. 

Les revues présentant un faible risque de biais n’ont pas pu distinguer les effets en fonction de la région du corps à laquelle la technique était appliquée.

Donc, du coup :

On ne sait pas.

Liens d’intérêt :

Le financement de la publication de cet article a été assuré par le registre espagnol des ostéopathes. Les financeurs n’ont joué aucun rôle dans la conception de l’étude, la collecte et l’analyse des données, la décision de publier ou la préparation du manuscrit.


Références bibliographiques 

Roura S, Álvarez G, Solà I, Cerritelli F (2021).  Do manual therapies have a specific autonomic effect? An overview of systematic reviews. PLoS One. 2021 Dec 2;16(12):e0260642. doi: 10.1371/journal.pone.0260642.

Article en accès libre en cliquant sur le lien du titre

Photo de Alex Andrews sur Pexels.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s