Pronation & supination excessives du pied : évaluations et traitements


Pour les adeptes de Sahrmann et du contrôle moteur, mais aussi pour les thérapeutes manuels de tous poils, les souffrances podales peuvent être volontiers en rapport avec une tendance pronatrice ou supinatrice excessive du pied.

Définitions 

Une pronation anormale est définie par une éversion calcanéenne excessive, en flexion plantaire et adduction du talus, un affaissement de l’arche longitudinale médiale et une abduction de l’avant-pied sur l’arrière-pied. La pronation anormale a été associée à une rotation médiale compensatoire du genou et de la hanche.

La supination anormale est définie par une inversion calcanéenne excessive, une dorsiflexion et une abduction du talus, une arche longitudinale médiane élevée et une adduction de l’avant-pied sur l’arrière-pied. Ce type de pied, généralement plus rigide, peut être associé à une rotation latérale compensatoire du genou et de la hanche.

Il s’agit globalement du schéma d’affaissement ou de redressement du membre inférieur, que l’on retrouve pour des pathologies de genou notamment, comme le syndrome fémoro-patellaire lié à la fatigue.

Pathologies en rapport

Métatarsalgie

Découvrez la suite de ce contenu dès aujourd’hui en vous abonnant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s