La santé du bassin 


Cette édition du Journal of Physiotherapy est un recueil d’articles incontournables publiés au cours de la dernière décennie portant sur le rôle de la physiothérapie dans le traitement des pathologies touchant la sphère pelvienne.

Elle s’intéresse à l’incontinence urinaire et fécale, au prolapsus des organes pelviens et aux douleurs pelviennes, aux douleurs menstruelles, à la prostatite. 

Afin de refléter le fait que les physiothérapeutes gèrent des conditions au-delà de la continence chez les femmes et les hommes, l’Association australienne de physiothérapie a changé le nom du  » groupe Continence et santé des femmes  » en  » groupe Santé des femmes, des hommes et du pelvis  » en 2016.

Au programme 

  • Prise en charge en kinésithérapie de l’incontinence chez l’homme
  • Prise en charge en kinésithérapie de l’incontinence urinaire chez la femme
  • L’entraînement des muscles du plancher pelvien augmente davantage la force des muscles du plancher pelvien chez les femmes ménopausées qui ne suivent pas d’hormonothérapie que chez les femmes qui suivent une hormonothérapie : un essai randomisé
  • Les stratégies visant à améliorer l’auto-efficacité et l’adhésion aux exercices à domicile des muscles du plancher pelvien n’ont pas amélioré l’adhésion chez les femmes souffrant d’incontinence urinaire : un essai randomisé
  • Un programme d’éducation sur les muscles du plancher pelvien a amélioré les connaissances des femmes mais pas la fonction des muscles du plancher pelvien, l’incontinence urinaire ou la fonction sexuelle : un essai randomisé.
  • Les femmes rapportent des bénéfices durables de leur participation à une formation de groupe sur les muscles du plancher pelvien : une étude qualitative longitudinale.
  • L’entraînement périopératoire des muscles du plancher pelvien n’a pas amélioré les résultats chez les femmes subissant une chirurgie du prolapsus des organes pelviens : un essai randomisé
  • La stimulation électrique transcutanée des nerfs (TENS) réduit la douleur et repousse la nécessité d’une analgésie pharmacologique pendant le travail : un essai randomisé.
  • L’application séquentielle d’interventions non pharmacologiques réduit la gravité de la douleur du travail, retarde le recours à l’analgésie pharmacologique et améliore certains résultats obstétriques : essai randomisé
  • Certains traitements de physiothérapie peuvent soulager les douleurs menstruelles chez les femmes souffrant de dysménorrhée primaire : une revue systématique.

Référence bibliographique 

K Jane Chalmers, Mark R Elkins. Pelvic health. J Physiother. 2022 Jan,68(1):5-6. doi: 10.1016/j.jphys.2021.12.003. Epub 2021 Dec 13.

Articles en accès libre en cliquant sur le lien du titre

Photo de Pixabay sur Pexels.com

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s