Électrolyse percutanée de l’arcade de Frohse & névralgie radiale


Le piégeage du nerf radial au niveau de l’arcade de Frohse pourrait contribuer aux symptômes chez les patients souffrant d’épicondylalgie latérale ou de syndrome du tunnel radial. 

L’arcade de Fröhse ou arcade du muscle supinateur est l’orifice formé par le passage du nerf radial (nerf interosseux postérieur) entre les deux faisceaux du muscle supinateur de l’avant-bras. L’atteinte de la branche motrice est invoquée comme pouvant être responsable d’épicondylalgies. Et d’un déficit moteur ?

Comme un cas de neuropraxie a été décrit dans les suite d’un traitement par DN à la jonction du tiers moyen avec le tiers distal de l’humérus, il est préférable de réaliser la manoeuvre sous échographie, d’autant que la morphologie de ce passage nerveux est sujet à des variations. 

Une étude animale ayant montré que l’application d’électrolyse percutanée pouvait libérer le nerf sciatique d’un entourage fibreux, les auteurs proposent que l’électrolyse percutanée puisse libérer le nerf de la pression du tissu environnant et améliorer les symptômes du patient, en combinant l’effet mécanique de l’aiguille et le courant galvanique.

Comme ça, ça a l’air simple pourtant ?

Mais là, ça a l’air franchement plus compliqué, et ce n’est pas uniquement à cause des commentaires en flamand

Procédure 

Découvrez la suite de ce contenu dès aujourd’hui en vous abonnant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s