Frontalisation du cotyle &  antéversion du bassin 


 

Ça paraît intuitif dit comme ça : les hanches ont besoin d’être couvertes. Si la couverture antérieure n’est pas assez importante, l’individu bipède majore sa lordose pour antéverser le bassin et majorer la couverture cotyloïdienne antérieure.

Les objectifs de cette étude étaient :

  • De vérifier le lien entre insuffisance de couverture antérieure et antéversion du bassin. 
  • De déterminer la prévalence de cette retroversion acétabulaire dans la population générale.

Méthodes : 

Des radiographies pelviennes antéro-postérieures en position debout de 111 patients présentant une rétroversion acétabulaire avant une ostéotomie périacétabulaire (OPA) antéversante et de 132 témoins appariés issus de la population générale danoise ont été évaluées. 

Les mesures sont illustrées dans l’article et manifestement, ils n’utilisent pas le faux-profil de Lequesne au Danemark, mais l’Inclinaison pelvienne (pelvic tilt) et le rapport d’inclinaison pelvienne. Les mesures sont bien décrites et illustrées dans l’article. 

Résultats : 

Les patients présentait une inclinaison pelvienne antérieure significativement plus importante que les sujets témoins. La prévalence des sujets de la population générale présentant une rétroversion acétabulaire unilatérale ou bilatérale était de 24 % (18 % pour l’ensemble des hanches).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s