Quelques degrés d’adduction de hanche en moins et un syndrome de l’essuie-glace en plus ?


woman in gray crew neck shirt running on brown soil during daytime
Photo de Pixabay sur Pexels.com

La cinématique atypique du bassin dans le plan frontal est associée au syndrome de la bande ilio-tibiale chez les coureuses. Le moyen fessier est le muscle principal contrôlant l’angle d’adduction de la hanche lors de la réception. 

Questions 

Existe-t-il des différences dans l’angle d’adduction de la hanche et l’activité du moyen fessier entre les femmes ayant un syndrome de la bande ilio-tibiale (ITBS) et des sujets témoins au début et à la fin d’une course sur tapis roulant de 30 minutes, à un rythme modéré?

Méthodes 

Trente femmes ont participé (n = 15 témoins). La cinématique des membres inférieurs et l’activité du fessier moyen ont été enregistrées au début et à la fin d’une course sur tapis roulant de 30 minutes exécutée au rythme choisi par les participantes. 

La cinématique de la hanche et l’activité du moyen fessier ont été analysées, à l’aide d’une analyse quantifiée du mouvement (8 caméras) et d’une électro-myographie de surface.

Réponses 

Pas de différence électro-myographique entre les sujets souffrant d’un ITBS et les sujets témoins.

La cinématique de la hanche était similaire au début et à la fin des 30 minutes de course chez les femmes ayant déjà souffert d’ITBS et les témoins. 

Cependant, l’amplitude d’adduction de la hanche était moindre chez elles (de l’ordre de 2 degrés) comparativement aux témoins. Les activités électro-myographiques du MF étaient similaires. 

Commentaires 

Biomécaniquement, cela peut se comprendre : un peu moins d’adduction passive de hanche lors de la réception éloigne le centre de gravité du sujet de l’aplomb du pied et augmente d’autant le bras de levier du tractus ilio-tibial, qui se retrouve plus sollicité. 

1
15° d’adduction en gros, à partir de la position anatomique ?

L’absence de différence électro-myographique entre les MF des deux groupes est aussi compréhensible : sur les efforts soutenus, le MF n’est là que pour ajuster les rotations ;  c’est le TIB qui fourni le plus gros effort en excentrique, et ça tombe bien plus qu’il est plus superficiel.

M’étonnerais que cela soit le seul facteur, mais c’est une piste…

Évaluations & traitements de la limitation en adduction passive coxo-fémorale


Références bibliographiques 

usaFoch E, Aubol K, Milner CE. Relationship between iliotibial band syndrome and hip neuromechanics in women runners. Gait Posture. 2020 Jan 20;77:64-68. doi: 10.1016/j.gaitpost.2019.12.021. Article en pré-publication.

Articles en rapport avec le sujet

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s