Hernie discale cervicale : l’opérer ou faire taire les bavards ?


maillet en bois brun pres de l oeuf de poulet brun

Il est arrivé hier avec une NCB et un cou bien raide. La moindre mobilisation passive entrainait de fortes douleurs. Un gars plutôt solide, ex-sportif…

1° solution : supprimer en chirurgie la hernie discale retrouvée à l’IRM, un peu comme utiliser un maillet pour pouvoir déguster son oeuf coque ?

2° solution : supprimer les discours nocifs pérennisant les douleurs des patients, par exemple en utilisant un maillet sur les parties sensibles des praticiens bavards ?

Histoire de la maladie 

Ayant consulté son ostéopathe au mois d’Août parce qu’il avait fait quelques travaux à la maison lui ayant procuré des douleurs aux épaules et aux cervicales, celui-ci lui a dit « je ne te touche pas les cervicales et tu devrais consulter rapidement, il y a quelque chose qui ne va pas» (quand tu as ton propre ostéopathe, il te tutoie).

Son rhumatologue a prescrit une IRM qui a révélé une hernie discale cervicale en C5-C6 et l’a envoyé voir un neuro-chirurgien.

Celui-ci lui a heureusement dit «je peux vous opérer mais il n’y a que 20% de chances que celà vous améliore». Du coup, le rhumatologue lui a prescrit des tractions cervicales continues pendant 5 jours, en l’hospitalisant dans la clinique où il officie (oui, ça se fait encore, en milieu rural).

Après une brève diminution des symptômes, le verdict de la Faculté est tombé : «il faut que vous fassiez 10 séances de kiné». On est en Avril.

On peut déjà se demander combien cette médecine à la Dr Knock coûte à la société (et je ne parle pas des séances de massage), mais après, on peut se demander quelle est la prévalence de cette hernie maléfique. Et là, c’est le drame… 

A partir de 20 ans, la hernie discale cervicale (HDC) est quasiment la norme, pas l’exception (merci à D. Jamet)

Le diamètre antéro-postérieur de la moelle épinière, le diamètre du bombement discal et la section transversale axiale de la moelle épinière ont été analysés en IRM chez 1211 sujets sains. Leur âge allait de 20 à 70 ans, avec environ 100 individus par décennie et par sexe [Nakashima 2015]. 

Résultats : 

La plupart des sujets présentaient un bombement discal (87,6 %), qui augmentait significativement avec l’âge en termes de fréquence, de gravité et de nombre de niveaux. 

73,3 % et 78,0 % des hommes et des femmes asymptomatiques entre 20 & 30 ans présentent un ou deux bombements discaux, et cette proportion ne fait qu’augmenter, notamment après 50 ans. 

Il faudrait plutôt faire une étude pour savoir pour quelle(s) raison(s) 26,7% de jeunes femmes et 22 % de jeunes hommes ne présentent pas de HDC 😀

Ca se trouve, tout connement, ils fléchissent un poil plus la tête et ça fait moins de plis postérieurs sur la moelle…

Les hernies disparaissent spontanément souvent et on le sait depuis longtemps

Dans cette étude rétrospective [Mochida 1998] basée sur des IRM répétées, les auteurs ont chercher à clarifier les changements morphologiques de la hernie discale cervicale (HDC) au fil du temps afin d’établir une stratégie de traitement. 

Dans une précédente étude en lombaire, ils avaient déjà observé une régression spontanée. 

Trente-huit patients présentant une hernie discale cervicale et ayant subi des examens répétés d’imagerie par résonance magnétique ont été étudiés. 

Chez 15 d’entre eux (40 %), le volume de la HDC a diminué, comme dans la photo ci-dessous.

Sans titre

L’intervalle entre l’apparition des symptômes et l’examen initial était significativement plus court dans le groupe de régression que dans le groupe qui n’a montré aucun changement dans la hernie discale. 

Tous les patients présentant des douleurs radiculaires et une amyotrophie des membres supérieurs ont été traités avec succès par un traitement conservateur. 

Conclusions des auteurs : 

Une résorption active du matériel herniaire s’est probablement produite pendant la phase aiguë. 

Selon les auteurs, les hernies latérales régressent si fréquemment qu’un traitement conservateur doit être choisi non seulement pour les patients souffrant de douleurs radiculaires, mais aussi pour ceux souffrant d’amyotrophie des membres supérieurs. 

Une autre étude rétrospective [Turk  2019] abouti aux mêmes conclusions. Plus récente, elle développe les raisons pour lesquelles les HDC peuvent disparaitre.

Pourquoi les HDC meurent ? 

Trois hypothèses :

  • La rétraction du disque en protrusion. 
  • La déshydratation et le rétrécissement progressifs du disque. 
  • Une dégradation enzymatique du tissu discal due à une réaction inflammatoire, à une néo-vascularisation et à une phagocytose. 

Ce mécanisme est le plus frappant. Il est suggéré que le matériel discal extrudé est perçu comme un « corps étranger » dans le champ vasculaire épidural de la colonne vertébrale et conduit à une réaction inflammatoire par le système auto-immun.

Diverses études histo-pathologiques d’échantillons chirurgicaux et des recherches sur des animaux de laboratoire soutiennent cette théorie. Cependant, il est possible que les 3 mécanismes jouent un rôle dans la régression et la disparition du tissu discal herniaire.

Dans la littérature, en plus, la résorption est plus fréquente dans les HDC proches des foramens cervicaux…mais quel rapport entre douleur et imagerie…?

La récupération radiologique peut survenir 3 à 4 mois après le diagnostic et le soulagement symptomatique se développe habituellement avant et se voit entre 3 et 6 semaines.

La guérison clinique est classiquement associée à la régression radiologique, mais une association directe n’a pas été rapportée entre la récupération clinique et radiologique.

Dans cette étude, les plaintes des patients ont diminué au bout de 5,07 semaines en moyenne, sans que les auteurs constatent la même récupération sur les IRM en période précoce. D’autres patients avaient des douleurs radiculaires continues ou récurrentes malgré la récupération radiologique.

Et si tu veux te faire opérer quand même ?

Ben ça marche moins bien qu’en lombaire, alors que le traitement chirurgical de la HD lombaire c’est déjà pas le top, le top… Les 534 patients de cette étude [Dorow 2005] ont été évalués 3,6 jours ± 2,48 après la chirurgie sous forme d’entretiens en face à face. 

Les entretiens de suivi ont été réalisés à 3, 9, 15 mois et et 5 ans (n = 404) après l’opération. 

Résultats : 

La douleur moyenne a diminué de manière continue au fil du temps chez les patients souffrant d’une hernie discale lombaire. Chez les patients présentant une hernie discale cervicale, une réduction de la douleur a été observée, bien que non significative (Chi² = 7,02, p = 0,135). 

Deux facteurs prédictifs ont été associés à la douleur post-opératoire chez les patients opérés d’une hernie discale lombaire et cervicale : le pronostic subjectif d’une rémunération (p<0,001) et la dépression (p<0,001).

Cà n’empêchera pas les patients craintifs de se faire enYoutuber


Références bibliographiques 

Marie Dorow, Margrit Löbner, Janine Stein et al. The Course of Pain Intensity in Patients Undergoing Herniated Disc Surgery: A 5-Year Longitudinal Observational Study. PLoS One. 2016 May 31;11(5):e0156647. doi: 10.1371/journal.pone.0156647. 

Article en accès libre en cliquant sur le lien du titre. 

Mochida K, Komori H, Okawa A, Muneta T, Haro H, Shinomiya K. Regression of cervical disc herniation observed on magnetic resonance images. Spine. 1998;23(9):990–995. doi: 10.1097/00007632-199805010-00005. [PubMed] [CrossRef] [Google Scholar]

Hiroaki Nakashima, Yasutsugu Yukawa, Kota Suda, Masatsune Yamagata, Takayoshi Ueta, Fumihiko Kato Abnormal findings on magnetic resonance images of the cervical spines in 1211 asymptomatic subjects. 2015 Mar 15;40(6):392-8. Spine (Phila Pa 1976) doi: 10.1097/BRS.0000000000000775.

Turk O, Yaldiz C. Medicine (Baltimore). 2019 Feb;98(7):e14521. doi: 10.1097/MD.0000000000014521. PMID: 30762791

Article en accès libre en cliquant sur le lien du titre.

3 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s