La fibrolyse diacutanée


fibrolyse-diacutanéeAutrefois, les kinésithérapeutes ne perçaient pas la peau mais cherchaient tous les moyens de s’affranchir de cette barrière cutanée pour solliciter muscles, tendons, aponévroses. L’invention du physiothérapeute suédois Kurt Ekman a été perpétuée par des kinésithérapeutes-ostéopathes Jean Burnotte et Pierre Duby. Les études validant cette pratique sont la plupart du temps espagnoles.

A défaut de pouvoir désormais ventouser vos patients, vous pourrez les crocheter.

Historique du Crochetage Fascio-Myo-Neural Global

http://crochetage-kine.fr/historique-du-crochetage-fascio-myo-neural-global/

Objectif : 

Évaluer l’efficacité de la fibrolyse diacutanée dans la réduction des symptômes des troubles musculo-squelettiques tels que la douleur, l’amplitude des mouvements et la fonctionnalité.

Sources des données : 

Une revue systématique de MEDLINE, Cochrane, PEDro et Science Direct a été menée jusqu’en septembre 2020.

Méthodes d’examen : 

Une stratégie de recherche informatisée a été réalisée pour identifier les essais contrôlés randomisés appliquant la fibrolyse diacutanée, sur des sujets atteints de troubles musculo-squelettiques. 

Les articles éligibles et l’extraction des données ont été réalisés indépendamment par deux examinateurs. La qualité de la méthodologie et le risque de biais ont été évalués par l’outil Risk of Bias 2 de la Cochrane Collaboration et de la Physiotherapy Evidence Database. Les résultats évalués étaient l’intensité de la douleur, l’amplitude des mouvements et les déficits.

Résultats : 

La stratégie de recherche a identifié 98 essais contrôlés randomisés potentiels et six études impliquant 386 participants ont finalement été incluses. 

L’intervention de fibrolyse diacutanée ajoutée au traitement habituel de physiothérapie a été comparée au groupe témoin. 

L’intensité de la douleur immédiatement après le traitement a montré une différence moyenne standard (SMD) de -0,58 avec un intervalle de confiance (IC) de 95% de -1,12 à -0,04, et dans le suivi le plus long, la SMD était de -0,63 avec un IC de 95% (-1,21 à -0,05). 

Les déficits ont été améliorés selon un SMD groupé de -1,02 avec un IC à 95% (-1,67 à -0,36) immédiatement après l’intervention et un SMD de -0,84 avec un IC à 95% (-1,54 à -0,14). 

L’amplitude des mouvements n’a pas pu être incluse dans la synthèse quantitative.

Conclusion : 

La fibrolyse diacutanée est un traitement efficace, lorsqu’elle est associée à la physiothérapie conventionnelle, réduisant la douleur immédiatement après le traitement et le suivi à long terme et améliorant la fonction à la fois, à court et à long terme dans les troubles musculo-squelettiques.

sans-titre-9

La technique par régions


Références bibliographiques 

espagneAida Cadellans-Arróniz, Luis Llurda-Almuzara, Berta Campos-Laredo, Alex Garcia-Sutil, Carlos López-de-Celis. The effectiveness of diacutaneous fibrolysis on pain, range of motion and functionality in musculoskeletal disorders: A systematic review and meta-analysis. Clin Rehabil. 2021 Apr;35(4):481-491. doi: 10.1177/0269215520968056. 

Spain.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s