Observations & signes cliniques positionnels sacro-iliaques 


tow brass mugs stack on top
Photo de Chitokan sur Pexels.com

Généralités 

Des asymétries positionnelles peuvent être objectivées réellement, notamment lors de pratiques sportives asymétriques [9], mais l’impression clinique d’une asymétrie est une donnée peu fiable et sans validité reconnue : rien n’indique que ces asymétries soient plus fréquentes ni causales dans une rachialgie. 

Troisier [48] résume assez bien la situation :

 Les ostéopathes ont décrit des signes de «lésion» qui en fait sont des positions bloquées du sacrum par rapport à l’ilion ou vice-versa. Ces signes sont soit statiques, soit dynamiques, apparaissant en position assise ou debout (…) ; en fait, cette sémiologie est très labile, se modifie assez aisément et sa relation avec les troubles dont se plaint le patient n’est pas évidente. 

Le lecteur :

1- se reportera au chapitre concernant les repérages et palpations lombo-pelviens antérieurs et postérieurs

2- pourra commenter mon opinion (référencée) à propos de ces fadaises de vertèbres et de bassin déplacé(e)s…

3- et par curiosité pourra se référer à l’abondante littérature ostéopathique consacrée au sujet.


Références bibliographiques

[9] Bussey MD. Does the demand for asymmetric functional lower body postures in lateral sports relate to structural asymetry of the pelvis ? J Sci Med Sport. 2010 May;13(3):360-4.

[48] Troisier O. Diagnostic clinique en pathologie ostéo-articulaire. Masson. 1991

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s